3% des femmes sont accros au porno

Le porno n’est pas l’apanage des hommes. Les femmes, aussi, regardent des films coquins pour émoustiller leur libido. Si l’activité n’a rien de répréhensible, 3% de la gent féminine seraient accros au X, selon une étude de l’université Justus-Liebig à Giessen (Allemagne).
© Istock

Près de 5 Françaises sur 10 admettent avoir déjà vu une vidéo pornographique selon un sondage Elle / IFOP publié en 2019. De plus, 10% des femmes de moins de 30 ans reconnaissent visionner des films “souvent”.

Rien de grave en soi. Regarder du X peut être après tout vu comme un moment de plaisir ou un moyen de pimenter sa vie de couple. Toutefois, comme pour les hommes, cette activité devient addictive et envahissante pour certaines femmes.

Film X : 3 femmes sur 10 en seraient accros

Les psychologues de l’université Justus-Liebig à Giessen (Allemagne) ont en effet découvert que 3% des femmes qui regardaient de la pornographie, en étaient accros. Ils sont parvenus à cette conclusion après avoir interrogé 485 Allemandes âgées de plus de 18 ans sur leur sexualité et leur consommation de vidéos pornos sur Internet.

L’enquête présentée aux participantes les interrogeait sur deux problématiques. Une partie des questions permettait de déterminer si leurs visionnages entraînaient une perte de contrôle : le temps passé sur les sites X, la négligence des tâches quotidiennes, se coucher tard à cause de ces sites.

Les autres items avaient pour but de comprendre les difficultés rencontrées lorsqu’elles étaient en manque et les conséquences de leur comportement sur leur vie sociale.

Dans leur article, les scientifiques expliquent “Dans l'analyse multivariée, l'utilisation problématique (de la pornographie) était significativement associée au temps total passé à regarder de la pornographie en ligne, à la motivation sexuelle accrue et à un évitement émotionnel plus important. Nos données indiquent également que l’influence de la motivation sexuelle sur l’utilisation problématique de la pornographie dépend du temps passé à regarder de la pornographie en ligne”.

Porno : reconnaître les signes de dépendance

Selon les spécialistes, 6% des internautes français seraient accros aux films X. On souffre de cette addiction sexuelle lorsque le fait de regarder des vidéos pour adultes prend des proportions importantes en termes d'intensité ou de fréquence. Pour parler de dépendance, il faut que le comportement soit envahissant et incontrôlable au point d'empiéter sur la vie quotidienne, amoureuse et professionnelle.

Addictions aux films X : les conséquences

Comme toutes les dépendances, l’addiction aux films X peut avoir de graves conséquences sur la vie personnelle et sociale de la personne :

  • rétrécissement du périmètre de vie, centré uniquement sur l'addiction ;
  • isolement, perte des rapports sociaux et familiaux ;
  • rapport intime sans plaisir ou complexé ;
  • difficulté à avoir un orgasme ;
  • éjaculation précoce, anéjaculation (chez les hommes) ;
  • perte d'emploi ;
  • honte, culpabilité ;
  • dépression pouvant parfois amener au suicide ;
  • dérèglements plus ou moins prononcés de la personnalité.

Si vous souffrez de ce trouble, il ne faut pas hésiter à en parler à un professionnel. Les psychologues et le sexologues peuvent traiter cette addiction. La thérapie cognitive et comportementale a particulièrement fait ses preuves pour ce type de trouble.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.