Ejaculation précoce : comment maîtriser son excitation pendant les préliminaires

© Istock

L’éjaculation précoce est un trouble tabou et pourtant relativement fréquent, car il touche 1 homme sur 4 au cours de sa vie. Un trouble qui affecte la confiance en soi et la sexualité du couple. Il existe cependant des moyens d’apprendre à contrôler son éjaculation.

Publicité

Ejaculation précoce, de quoi s’agit-il ?

L’éjaculation précoce n’est pas un trouble de l’érection, mais l’absence de contrôle de l’homme sur son éjaculation. Elle intervient rapidement, soit juste avant la pénétration, soit dans les 2 minutes qui suivent la pénétration. Elle n’est pas la conséquence d’un désordre physique, mais principalement de facteurs psychologiques : stress, tensions dans le couple, devoir de performance, nouvelle partenaire.

Publicité
Publicité

Retarder l’éjaculation pendant les préliminaires

Il existe principalement 2 techniques, pour apprendre à maîtriser son excitation pendant les préliminaires et retrouver une bonne santé sexuelle :

- le stop and go : avec cet exercice, l’homme se masturbe ou demande à sa partenaire de le caresser, pour provoquer l’érection. Dès que l’homme sent le point de non-retour proche et donc l’éjaculation imminente, il le signale à sa partenaire et tous deux arrêtent tout mouvement, jusqu’à ce que l’excitation redescende. Ensuite, ils reprennent les caresses et ainsi de suite 4 à 5 fois d’affilée, avant de s’autoriser à aller jusqu’à l’éjaculation ;

- le squeeze : c’est un procédé de pression pénienne. La partenaire caresse le pénis de l’homme pour provoquer l’érection, puis, quand l’homme sent l’éjaculation imminente, la femme établit une pression pour bloquer l’éjaculation : elle place son pouce sur le frein et l’index à la base du gland et appuie 3 ou 4 secondes. Cet exercice doit être repris 30 secondes après.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 05 Juillet 2018 : 10h31