La vraie vie sexuelle des femmes : révélation n°1

Publié le 12 Mars 2007 | Mis à jour le 10 Octobre 2013 par Dr Catherine Solano
© Istock

L'enquête Sensuelle, réalisée pour Monasens par les Laboratoires Théramex, a été proposée sur e-santé. Vous y avez peut-être participé, et elle nous a révélé des choses très intéressantes sur la vie sexuelle des femmes. Nous vous communiquons les résultats les plus marquants. Révélation n°1 : un désir sexuel faible peut aboutir à une excitation sexuelle élevée.

PUB

Même quand le désir sexuel est relativement bas, la femme peut se révéler plus " excitable " que prévu.

Une femme qui estime avoir peu ou pas de désir sexuel obtient, quand elle a une relation sexuelle, une excitation nettement supérieure à ce qu'aurait laissé supposer le niveau faible de son désir. Ainsi, quand une femme ne ressent pas un désir très fort, il est possible de l'amener à une excitation plus élevée que ce que l'on pourrait imaginer. C'est intéressant à savoir pour les femmes comme pour les hommes, afin de ne pas, peut-être, se laisser systématiquement arrêter par un faible désir. Voici l'intitulé exact de la question de l'enquête Sensuelle, ainsi que les réponses des femmes :

PUB

Au cours des 4 dernières semaines, comment évalueriez-vous votre niveau d'excitation sexuelle lors de l'activité sexuelle ?

  • Très élevé : 15%.
  • Élevé : 32%.
  • Normal : 29%.
  • Faible : 12%.
  • Très faible ou pas du tout : 5%.
  • Aucune activité sexuelle : 6%.

Mais pourquoi l'excitation sexuelle réussit-elle à être élevée alors que le désir est moindre ?

Plusieurs explications sont possibles :

PUB
  • Si le partenaire est un bon amant, il sait faire monter l'excitation même si le désir de sa partenaire n'est pas très haut au départ.
  • L'appétit vient en mangeant. Même quand on ne ressent pas un fort désir, le fait de se rapprocher physiquement provoque une excitation.
  • Les femmes éprouvent facilement un désir sexuel de réponse.

Ainsi, même avec un désir peu élevé, le désir de l'autre entraîne une excitation suffisante pour une relation sexuelle.

Le cas d'Armelle

« J'ai l'impression d'être un cas. Je ne ressens jamais de désir sexuel. Je peux même dire que je ne sais pas ce que c'est. Je n'ai donc jamais envie de faire l'amour. Je suis pourtant en couple depuis 12 ans et c'est toujours mon ami qui fait le premier pas vers moi. J'accepte le plus souvent, toujours sans envie. Mais quand je fais l'amour, j'aime ça, et j'ai à chaque fois un orgasme. J'ai d'ailleurs du mal à comprendre que certaines femmes connaissent le désir sans rencontrer l'orgasme »

Armelle souhaiterait savoir ce qu'est le désir sexuel. Elle ressent pourtant une excitation sexuelle parfaitement normale tout comme un plaisir sexuel agréable. Son désir absent n'est pas un obstacle à une sexualité épanouie, même si elle a le sentiment qu'il lui manque quelque chose et que son ami voudrait bien, parfois, se sentir désiré.

La question se pose : est-ce qu'une femme comme Armelle ressent du désir mais n'est pas capable de le décoder ou le refoule ? Ou bien est-ce que vraiment son désir est extrêmement bas ou nul ? Il est difficile de répondre car les deux cas sont possibles

Pour en savoir plus, consultez notre rubrique santé sexuelle