Porno en couple : 5 conseils pour un visionnage réussi

© Istock

De nombreux couples visionnent des contenus coquins pour pimenter et explorer leur sexualité. Vous y pensez ? Vous aimeriez le proposer ? Il n’est pas toujours aisé de le faire... Voici 5 conseils pour y parvenir, sans gêne ni dérive.

PUB

C’est une envie qui vous trotte dans la tête : regarder une vidéo pornographique avec l’homme ou la femme qui partage votre vie. Et vous n’êtes pas le seul… Selon un sondage Ifop, la moitié des couples a déjà visionné de tels contenus !

Seulement voilà, vous ne savez pas forcément comment vous y prendre pour en parler à votre partenaire, pour introduire cette pratique sans créer une gêne ou une dérive. Certains s’interrogent sur ses risques : peut-elle créer des complexes, ou des addiction ? Voici 5 conseils pour rendre ce moment simple, agréable et apte à booster la sexualité de votre couple.

PUB
PUB

Porno en couple : pourquoi donc ?

Si de nombreux couples ne sont pas intéressés par la chose, d’autres expriment l’envie de visionner ces vidéos à deux. Et ils n’ont pas à en rougir : cela peut être un excellent moyen d’entretenir le désir, pimenter la vie sexuelle, explorer de nouvelles pratiques… Mais encore faut-il que l’envie soit partagée. "La difficulté, c’est quand les deux partenaires ne sont pas au même niveau, que l’un en a plus besoin que l’autre, souligne le sexologue Sylvain Mimoun. Alors, ce n’est plus un jeu d’ouverture : l’un devient un objet pour assouvir le besoin de l’autre". Attention, donc, à être sur la même longueur d’ondes ! Un bon moyen de tâter le terrain est d’utiliser les suggestions ouvertes. "On pose des questions progressives pour voir comment l’autre réagit, en décryptant ses expressions faciales".

Définissez le contenu

Sur Internet, en matière de pornographie, on trouve parfois le meilleur… mais souvent, le pire. Pas sûr que votre partenaire appréciera la vidéo d’une personne soumise à des sévices ou un acte zoophile (oui, on trouve vraiment de tout…). Oubliez l’improvisation qui pourrait vous plonger dans une situation fort gênante. Cherchez, en amont, la vidéo adéquate. Pour cela, un petit briefing s’impose pour définir ce qui excite et rebute les partenaires. "La particularité du pornographique, c’est que l’on voit les organes, au contraire de l’érotisme. Les femmes ont souvent tendance à privilégier les scènes plus évocatrices", observe le Dr Mimoun.

Publié le 09 Avril 2018
Auteur(s) : Marion Guérin, journaliste santé