10 signes que vous avez un dérèglement hormonal

Les hormones sont des messagers chimiques qui régulent de très nombreuses fonctions dans notre organisme. Le moindre déséquilibre est susceptible de causer des troubles physiques ou psychiques, surtout chez les femmes qui connaissent divers bouleversements hormonaux. Certains signes peuvent faire craindre un dérèglement.

Nous ne sommes pas uniquement faits de chair et d’os. Il y a également les hormones ! Ces substances chimiques naturelles, produites par le système endocrinien, jouent le rôle de messagers entre les différents organes et régulent leurs activités. Elles sont vitales au bien-être physique et émotionnel.

Les hormones : qu’est-ce que c’est ?

Le premier système de régulation de notre organisme est le système nerveux. Sa réactivité est très rapide (quelques millisecondes), mais elle est de courte durée. Le système endocrinien et les différentes hormones qu'il produit, offrent une action plus longue, continue et diffuse. Ces substances participent à de nombreux processus comme la régulation de la température, le rythme cardiaque, le cycle circadien (veille/sommeil) ou encore la reproduction.

Si les hormones peuvent circuler dans l’ensemble du corps grâce au flux sanguin, elles n’interviennent pas partout. Les hormones agissent sur des cellules spécifiques d’un ou plusieurs organes en produisant des effets spécifiques. Elles doivent atteindre leur récepteur dédié pour pouvoir délivrer l'ordre souhaité.

Par ailleurs, une même hormone n’a pas forcément le même effet selon le type de récepteurs qu'elle touche. Par exemple, la testostérone active la pousse des poils, mais joue aussi un rôle important dans la chute des cheveux.

Les hormones sont produites par différentes glandes endocrines. On peut par exemple citer : 

  • l'hypothalamus : GHRH, gonadolibérine, hormone antidiurétique ;
  • l'hypophyse : hormone corticotrope, hormone lutéinisante, hormone folliculo-stimulante, hormone de croissance... ;
  • le pancréas : insuline, glucagon ;
  • la thyroïde : thyroxine ;
  • les glandes surrénales : cortisol ;
  • les ovaires : œstrogènes, progestérone, testostérone ;
  • les testicules : testostérone.                            

Les 3 types d’hormones présentes dans notre corps

Le corps humain abrite plus d’une cinquantaine d’hormones. Toutefois, on distingue 3 groupes basés sur leur structure et leurs caractéristiques

  • les hormones peptidiques : elles sont constituées de chaînes d’acides aminées, soit des protéines. Très nombreuses, elles doivent généralement être coupées pour être actives. Les hormones peptidiques les plus importantes sont l'insuline, l’hormone de croissance, les endorphines ou encore la vasopressine.
  • les hormones stéroïdiennes sont comme leur nom l’indique des stéroïdes qui fonctionnent comme des hormones. Leur noyau est un dérivé du cholestérol. Elles sont sécrétées par les reins, les gonades (les glandes du système de reproduction) ou encore des structures qui se développent à la grossesse (le corps jaune et le placenta). Le cortisol, la testostérone, les androgènes, les œstrogènes, la progestérone font partie de ce groupe.
  • les hormones dérivées d'amines, qui sont constituées d'un seul acide aminé (la tyrosine ou le tryptophane). On peut par exemple citer les hormones thyroïdiennes comme la thyroxine.

Les causes des dérèglements hormonaux

Le fonctionnement hormonal est une machine bien huilée... mais attention trop ou pas assez d’hormones, et le système s’enraye. Cela peut provoquer plusieurs soucis de santé. Certaines périodes de vies sont plus propices à un dérèglement hormonal comme la puberté, la grossesse ou la ménopause. Certaines pathologies comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et une tumeur sur une glande endocrinienne peuvent aussi les provoquer.

Des éléments extérieurs comme le tabac, le stress et l’exposition aux métaux lourds peuvent affecter le système endocrinien. Selon les experts, les ovaires, le pancréas, les glandes surrénales et la thyroïde y sont particulièrement sensibles. Plusieurs produits chimiques sont également et soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens : bisphénol A, paraben, pesticides organochlorés, composés perfluorés…

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Do You Have a Hormone Imbalance?, Webmd, 25 novembre 2019
La rédaction vous recommande sur Amazon :