Faites l’amour, c’est bon pour votre santé !

© Istock

Si sexualité rime avec sensations fortes, saviez-vous qu’elle rime aussi avec santé ?

Scientifiques et sexologues s’accordent pour dire que faire l’amour présente de nombreux atouts.

Publicité

Quels sont les bienfaits de l’amour pour la santé ?

Au-delà du plaisir ressenti, l’acte sexuel et l’orgasme libèrent des hormones dans le cerveau (ocytocine, sérotonine, endorphine) aux effets positifs aussi nombreux que surprenants.

Ainsi, faire l’amour :

Publicité
Publicité
  • Réduit les migraines et les douleurs.
  • A un effet positif sur la mémoire.
  • Augmente un type d’anticorps qui possèdent un effet protecteur sur différents types d’infections, y compris le rhume ou la grippe.
  • Réduit le cancer de la prostate chez l’homme et du sein chez la femme.
  • Est bon pour la ligne.

Faire l’amour, facteur de longévité

« Le coït est un véritable sport qui maintient une bonne condition physique. Combiné à l’effet positif de l’acte sexuel sur le moral, les gens se sentent mieux dans leur peau. Et il a été démontré que les gens plus heureux vivent plus vieux », explique le sexologue Pascal De Sutter.

Une étude publiée dans le British Medical Journal a, par ailleurs, montré que les hommes qui faisaient l’amour moins d’une fois par mois présentaient deux fois plus de risques de mourir dans les dix prochaines années que ceux qui pratiquaient l’acte sexuel une fois par semaine.

Une autre étude menée pendant 25 ans sur 270 sujets à la Duke University a montré que plus les hommes faisaient l’amour, plus ils vivaient longtemps.

Si la fréquence élevée des rapports sexuels induit une augmentation de l’espérance de vie chez l’homme, ce n’est pas forcément le cas chez la femme. Pour elle, c’est la perception d’une vie sexuelle de qualité qui prime.

 
Publié par Julie Robin, journaliste santé le Lundi 26 Novembre 2012 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 23 Juillet 2015 : 14h00
Source : Pascal De Sutter, sexologue, docteur en psychologie, professeur et chercheur à la faculté de psychologie de l’Université de Louvain. Auteur du livre « La sexualité des gens heureux », Editions Les Arènes, 2009.