10 conseils pour mettre fin à l'aérophagie

Ventre gonflé, sensations de ballonnements et éructations, sont les signes de l'aérophagie, désignant la présence de gaz à éliminer. Comment s'en débarrasser et prévenir la réapparition de l'aérophagie ?
© Adobe Stock
Sommaire

Succession de rots à des moments incongrus, difficultés à digérer, sensation de lourdeur… l’aérophagie n'est pas une maladie grave, plutôt un état bénin, mais surtout gênant au quotidien

Aérophagie : qu’est-ce que c’est ?

L’aérophagie signifie littéralement “manger de l’air”. Ce trouble résulte d’un phénomène physiologique bien connu : une ingestion d’air trop élevée lorsqu’une personne parle, boit ou mange. 

En moyenne, un être humain “avale” entre 2 et 4 litres d’air par jour. Si la personne absorbe une quantité très supérieure à la norme, cela crée un inconfort important.

Les symptômes de l’aérophagie

Une fois avalé, l’air s’accumule dans l’œsophage et, en quantité moins importante, dans l’estomac. L’organisme expulse une partie de l’air supplémentaire par la bouche sous la forme d’éructations fréquentes (rots). Le surplus restant va suivre le parcours du système digestif.

Les personnes qui souffrent d’aérophagie, peuvent ainsi aussi se plaindre de maux de ventre, de hoquets, d’une sensation de pesanteur au niveau de l’estomac, d’une digestion inconfortable ou encore de flatulences.

Les rots et les flatulences sont des symptômes souvent embarrassants. Néanmoins, ces évacuations permettent de soulager les sensations de lourdeur et de ballonnement.

Les causes de l’aérophagie

Plusieurs éléments de la vie quotidienne peuvent favoriser l’absorption d’air et par conséquent l’aérophagie. 

  • des portions alimentaires trop copieuse s ;
  • des repas mangés trop vite ;
  • la consommation de certaines nourritures : les aliments qui contiennent beaucoup d’air (comme la mie de pain, les meringues) ou encore ceux qui fermentent dans l’estomac (choux, haricots secs, figues…) ;
  • la consommation de boissons gazeuses (soda…) ;
  • la mastication de chewing-gums ;
  • un dentier mal adapté ;
  • l’inhalation de la fumée de cigarette ;
  • sucer son pouce ou des bonbons ;
  • la surproduction de salive (maladies de la bouche et de la gorge) ;
  • le nez bouché : la personne malade respire alors principalement par la bouche ;
  • le stress et l’anxiété peuvent aussi être des facteurs aggravants.

Aérophagie : quand consulter ?

L’aérophagie est un trouble bénin. Certaines personnes qui zn souffrent, n’osent pas aller consulter. Néanmoins, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin si les symptômes de l’aérophagie s’intensifient ou s’ils sont gênants au quotidien. Il est recommandé également de voir un professionnel de santé si les rots sont accompagnés de douleurs qui remontent dans la poitrine, de diarrhées,  de spasmes abdominaux ou encore de brûlures d’estomac. Le docteur s’assurera qu’il n’existe pas de maladie sous-jacente. 

En effet, l’aérophagie peut aussi être un signe d’un reflux gastro-œsophagien, d’une inflammation du côlon, d’un ulcère gastrique ou duodénal, d’une gastrite ou encore d’une œsophagite ou affection de la vésicule biliaire ou du pancréas.

Il est à noter, exceptionnellement, l'endométriose peut provoquer de l'aérophagie. Cette cause rare mérite tout de même d'être écartée, surtout en présence de douleurs dans le bas ventre.

En cas d’aérophagie fréquente, consulter un médecin généraliste ou un gastro-entérologue permet de trouver une solution efficace et d’éviter que les manifestations de ce trouble digestif ne se reproduisent.

L’aérophagie est un trouble digestif assez facile à traiter et à prévenir. Dans la grande majorité des cas, la personne qui en souffre, doit simplement adopter une meilleure hygiène de vie. Les 10 conseils suivants permettent justement de limiter, voire faire disparaître le problème.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Encyclopédie médicale, éditions Larousse.