Hoquet

Le hoquet est une contraction subite et involontaire des muscles inspiratoires (intercostaux et diaphragme) qui se termine par une fermeture de l'épiglotte, produisant un "hic" caractéristique.

Il se produit plus souvent chez l'homme que chez la femme.

La fréquence des hoquets est très variable (de 4 à 60 par minute).

Publicité

Hoquet : Comprendre

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le corps humain possède un centre du hoquet, situé entre la troisième et la cinquième vertèbre cervicale. C'est la stimulation des nerfs qui se rendent à ce centre qui provoque le hoquet. Et contrairement aux réflexes de la toux, de l'éternuement et du vomissement, le hoquet ne semble pas avoir une fonction protectrice ou utile.

Il existe trois types de hoquet :

Hoquet bénin

  • bref et intermittent ;
  • dure de quelques secondes à quelques minutes.

Hoquet persistant

  • dure 48 heures et plus ;
  • récidive fréquemment.

Hoquet réfractaire

  • dure depuis des mois ou des années ;
  • peut entraîner une perte de poids et de la fatigue (à cause de la difficulté à manger) ;
  • peut causer de l'insomnie.

Hoquet : Causes

Hoquet bénin

  • Distension de l'estomac provoquée par un repas copieux, de la nourriture solide ou liquide avalée rapidement, des boissons gazéifiées ou de l'aérophagie (avaler de l'air en mangeant).

    Les médecins croient que la distension gastrique peut stimuler les nerfs de l'estomac qui se rendent au centre du hoquet, ou irriter le diaphragme.

  • Changement subit de la température (boire très froid ou très chaud, passer immédiatement d'un endroit froid à un endroit chaud, ou vice-versa), qui rend le centre du hoquet hypersensible ;
  • Absorption excessive d'alcool qui peut distendre l'estomac ainsi que neutraliser les inhibiteurs naturels du hoquet au niveau du cerveau.
  • Tabagisme excessif (plus d'un paquet par jour). La toux que provoque le tabagisme vient irriter le diaphragme.
  • Causes psychologiques (variation d'humeur, stress), mais on ne sait pas vraiment pourquoi cela provoque le hoquet.

Hoquet persistantet hoquet réfractaire

(généralement liés à une maladie qui peut provoquer une compression, une irritation ou une atteinte du nerf phrétique, qui est le nerf du diaphragme).

  • Trouble gastro-intestinal (reflux gastro-œsophagien, obstruction ou inflammation de l'œsophage, tumeur au thorax, maladies de l'estomac, du pancréas et de la vésicule biliaire).
  • Atteinte du système nerveux central (maladie de Parkinson, tumeur, hémorragie ou thrombose cérébrale).
  • Causes toxiques ou métaboliques (diabète, insuffisance rénale, alcoolisme).
  • Irritation du diaphragme (infarctus, abcès sous le diaphragme, hernie hiatale, dilatation de la rate).
  • Causes infectieuses (grippe, méningite, pharyngite, laryngite, pneumonie, pleurésie, bronchite).
  • Certains médicaments comme les tranquillisants.
  • Anesthésie générale.
  • Chirurgie abdominale.
  • Troubles psychologiques graves (anxiété sévère, troubles de la personnalité).
  • Antécédents familiaux. Si des membres de la famille ont tendance à avoir le hoquet, cela révèle certaines prédispositions.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 03 Mars 2014 : 15h16
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB