Souffrez-vous d'un TOC ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 08 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 10 Avril 2013 : 08h56

Les TOCs ou troubles obsessionnels compulsifs sont classés dans les troubles anxieux.

Fréquents (ils touchent plus de 2% de la population), ils sont aujourd'hui bien connus.

En conséquence, nous avons tendance à penser un TOC dès que nous pensons à des petites manies.

Mais quels sont les vrais critères pour diagnostiquer un TOC ?

TOC, obsession ou compulsion ?

Commençons par la définition.

Un TOC est un trouble obsessionnel compulsif, c'est-à-dire une obsession et une compulsion.

Qu'est-ce que cela signifie ?

  • Une obsession est une pensée envahissante, récurrente, dont on ne peut pas se débarrasser et qui entraînent des émotions négatives.

    Il peut s'agir d'idées, mais aussi de pulsions ou d'images.

  • Une compulsion est un comportement répétitif, concret (se laver les mains, fermer une porte à clé) ou mental (prier, répéter des mots dans sa tête) qui a pour but d'éviter un événement ou une situation.

Le TOC, c'est une compulsion qui répond à une obsession.

Ainsi une personne obsédée par le fait d'être contaminée par un microbe va se laver compulsivement les mains.

Le comportement n'est cependant pas approprié parce qu'il est excessif.

Dans d'autres cas, le lien entre obsessions et compulsions n'est même pas ancré dans le réel.

La personne, par exemple, va aligner des objets compulsivement parce qu'elle craint que des proches meurent dans un accident si elle ne le fait pas.

Les TOCs : une gêne significative, en toute conscience

Pour que l'on puisse parler de TOC, obsession et compulsion ne suffisent pas. Il faut qu'il existe une gêne significative à la vie quotidienne.

  • Les comportements compulsifs prennent plus d'une heure par jour.
  • Les obsessions sont pleinement reconnues par le patient comme irrationnelles et pathologiques, et entraînent une souffrance.
  • Le TOC interfère fortement avec la vie personnelle et professionnelle de la personne atteinte.

Dans les TOCs, les personnes atteintes sont bien conscientes que leur comportement n'est pas approprié, mais cette prise de conscience n'est pas suffisante pour éliminer le TOC.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 08 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 10 Avril 2013 : 08h56
Source : DSM-IV
A lire aussi
Du sexe... à l'obsessionPublié le 10/06/2002 - 00h00

Le fait de tomber amoureux peut-il être assimilé à une obsession ? Selon les résultats surprenants d'une étude américaine, l'état mental dans lequel on se trouve lorsque l'on tombe amoureux est proche de celui d'une personne souffrant d'un Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC). Une...

Souffrez-vous d'un TOC ?Publié le 25/02/2008 - 00h00

Les troubles obsessionnels compulsifs ou TOC se caractérisent par des rituels et des actions répétitives destinés à calmer l'anxiété, comme ranger les choses toujours exactement à la même place, vérifier constamment la fermeture des portes, répéter inlassablement la même phrase, laver...

TOC : quand la manie devient une obsession...Publié le 13/04/2012 - 08h48

Les troubles obsessionnels compulsifs, ou TOC, entraînent des comportements ressemblant aux personnes dites « maniaques » en langage populaire. Pourtant, même si ces entités se ressemblent, elles sont profondément différentes. Le point sur les TOC ou troubles obsessionnels compulsifs et...

Plus d'articles