Suffocation, étouffement : quels sont les bons gestes d’urgence ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2013 : 12h55
Mis à jour le Vendredi 18 Septembre 2015 : 10h16

La suffocation faisant partie des 5 accidents domestiques les plus fréquents, il n’est pas inutile de rappeler les bons gestes pour sauver une personne qui s’étouffe sous vos yeux.

La première étape consiste à observer la situation : la personne respire-elle ? Est-elle consciente ? Peut-elle faire des efforts pour tousser ?

© Istock

Observez bien la situation : l’obstruction des voies respiratoires est-elle totale ou partielle ?

Observez la situation

  • La personne respire, mais mal.
  • Sa respiration est sifflante.
  • Elle fait des efforts pour tousser.

Comment réagir face à une obstruction partielle ?

L’obstruction est partielle. Vous ne devez pas intervenir, au risque d’aggraver la situation vers une obstruction totale des voies respiratoires.

En revanche, demandez-lui de tousser car la toux suffit le plus souvent à expulser le corps étranger.

Contactez le centre 15 pour obtenir un avis médical.

Observez la situation

  • La personne est incapable de parler.
  • Elle est incapable de respirer : elle manque d’air et porte les mains à sa gorge.
  • Vous ne percevez pas le bruit de sa respiration.
  • La victime est incapable de tousser.
  • Son visage devient pâle et ses lèvres bleues.

Comment réagir face à une obstruction totale ?

Si c’est le cas, il s’agit d’une obstruction totale des voies respiratoires. La personne s’étouffe, elle risque de perdre rapidement connaissance et de mourir asphyxiée.

Il faut agir en extrême urgence, selon la technique des 5 claques dans le dos ou la manœuvre de Heimlich, toutes deux décrites ci-dessous.

La technique des 5 claques dans le dos

  • Placez-vous sur le côté et légèrement en arrière de la victime.
  • Soutenez son thorax avec une main et penchez la victime en avant.
  • Avec le plat de l’autre main, donnez-lui 5 claques vigoureuses dans le dos entre les deux omoplates.
  • Stoppez les tapes dans le dos dès la désobstruction.
  • S’il s’agit d’un enfant, les mêmes techniques que pour l’adulte sont à mettre en œuvre, mais avec davantage de précaution.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2013 : 12h55
Mis à jour le Vendredi 18 Septembre 2015 : 10h16
Source : Guide pratique des premiers secours, Croix Rouge française, Éditions Sélection du Reader’s Digest.
A lire aussi
Les gestes qui sauvent de la noyade avec la Croix-Rouge FrançaisePublié le 11/08/2004 - 00h00

Première cause de mortalité par accident chez les enfants, la noyade engendre la mort d'une centaine d'enfants chaque année. Pour éviter le drame, la prévention est indispensable. L'accès aux piscines et autres points d'eau doit être protégé. En aucun cas, l'enfant ne doit rester seul près...

L'inconsciencePublié le 29/10/2004 - 00h00

La victime ne parle pas, ne réagit pas et respire ... Que faites-vous ? Si la victime est inconsciente, et si sa poitrine se soulève régulièrement, il faut libérer les voies aériennes et la placer en position latérale de sécurité.

10 gestes pour sauver une viePublié le 13/05/2011 - 09h04

Un accident est vite arrivé et les bons réflexes en cas d’urgence peuvent éviter le pire. Une bonne raison pour les connaître et mieux, pour se former et acquérir une base solide desecourisme...

Plus d'articles