Souffrez-vous de migraine avec aura ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 03 Septembre 2007 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Novembre 2011 : 13h09
-A +A

Il existe de très nombreux types de migraine. Moins connue est la migraine avec aura. Dans cette catégorie de crises migraineuses, les maux de tête sont précédés d'une aura, laquelle se caractérise par des troubles sensoriels, essentiellement visuels.

Les migraines

Il existe différents types de crises migraineuses. Classiquement, on différencie la migraine sans aura ou migraine commune, la migraine avec aura (également dite migraine accompagnée ou migraine ophtalmique) et la migraine associée au cycle menstruel.

Et une personne peut souffrir de plusieurs types de migraines au cours de la vie.

La migraine associée au cycle menstruel est étroitement liée aux variations hormonales et est le plus souvent de type migraine sans aura. Cette dernière répond aux critères diagnostiques précisés dans la classification de l'International Headache Society (IHS) :

  • au moins 5 crises de maux de tête d'une durée de 4 à 72 heures en l'absence de traitement,
  • la douleur est pulsatile,
  • d'un seul côté,
  • d'intensité modérée à sévère
  • et aggravée par les activités physiques de routine telles que la montée ou la descente d'un escalier.

La crise de migraine s'accompagne soit de nausées et/ou de vomissements, soit de photophobie et phonophobie (respectivement, intolérance à la lumière et au bruit).

La migraine avec aura

La migraine avec aura se distingue par l'apparition de troubles sensoriels, formant l'aura, qui précède le mal de tête, généralement pendant au moins une heure. Ces troubles sont essentiellement visuels et se manifestent soit par des phosphènes (formes mouvantes géométriques brillantes et colorées), soit par des scotomes (zone de vision floue). A cette aura visuelle peuvent succéder des troubles tactiles tels que des fourmillements et des picotements qui se propagent, des troubles du langage ou encore des hallucinations olfactives ou gustatives.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 03 Septembre 2007 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Novembre 2011 : 13h09
Source : Actualités pharmaceutiques, n°389.
A lire aussi
Mal de tête : est-ce une migraine ou une céphalée de tension ? Publié le 25/11/2011 - 11h05

Le terme « migraine » est souvent employé pour désigner un mal de tête. Or la migraine est une maladie qui répond à des critères diagnostiques bien précis et qui sont différents de la céphalée de tension. Alors au final, votre mal de tête, est-ce une céphalée de tension ou une...

Migraine avec aura : quand l’aura précède la crise… Publié le 18/11/2016 - 18h17

Vision scintillante et déformée, fourmillements, difficultés à s’exprimer… le phénomène de la migraine avec aura concerne un quart à un tiers des migraineux. Ces troubles visuels, parfois sensitifs, annoncent l’arrivée imminente d’une céphalée. Que signifient-ils ?

Pourquoi ai-je mal à la tête ? Publié le 04/01/2010 - 00h00

Avoir mal à la tête ne signifie pas forcément que l'on souffre de migraine. Le mal de tête peut avoir bien d'autres origines. Explications sur les causes possibles du mal de tête, appelé aussi céphalées...

Migraine : les malades ne consultent pas Publié le 20/03/2006 - 00h00

Entre 12 et 15% des adultes souffrent de migraine. Parmi eux, 30 à 45% n'en ont jamais parlé à leur médecin. En conséquence, l'automédication pour la migraine est importante, fréquente et le plus souvent inefficace. Le point sur le diagnostic et les traitements de la migraine.

Plus d'articles