Sommeil en apnée, réveil fatigué

Sommeil en apnée, réveil fatigué

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2016 : 16h28
-A +A

Le syndrome des apnées du sommeil correspond à des interruptions répétées de la respiration durant la nuit. Dues à l'affaissement des voies aériennes supérieures, elles conduisent à une asphyxie progressive du patient jusqu'à ce qu'il se réveille. Ce sommeil de mauvaise qualité est notamment responsable de ronflements, de somnolence diurne, de fatigue, de maux de tête, de dépression, mais également de complications cardio-pulmonaires.

Etes-vous concerné(e) ?

La majorité des patients ne se rendent pas compte qu'ils se réveillent de nombreuses fois durant la nuit pour respirer. Généralement, ce sont les compagnons qui leur signalent les multiples pauses respiratoires. Le plus souvent, des ronflements, une somnolence diurne, l'irritabilité, la fatigue, mais également des céphalées matinales, des pertes de mémoire, des difficultés de concentration et une irritabilité, sont des signes du syndrome des apnées du sommeil.

La polysomnographie

Le diagnostic recourt à la polysomnographie, une étude détaillée d'une nuit du sujet dans un laboratoire du sommeil, comprenant un enregistrement de l'activité électrique du cerveau, des muscles respiratoires, de la concentration en oxygène dans le sang et du rythme cardiaque. Aujourd'hui, en cas de suspicion de syndrome d'apnées du sommeil, on propose en première intention une polygraphie respiratoire, qui peut être réalisée dans un hôpital ou à domicile.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2016 : 16h28
Source : " Le sommeil en question ", Maryse-Gilda Blaquieres, Coll. Vivre et Comprendre, Ed. Ellipses, Paris, 1999.
A lire aussi
Vous ronflez et somnolez dans la journée ? Publié le 26/12/2005 - 00h00

Vous ronflez ? Vous êtes fatigué dès le réveil ? Vous avez tendance à vous endormir dans la journée ? Vous somnolez en voiture ? Cela vous irrite et vous rend nerveux ? Consultez, c'est peut-être un syndrome d'apnées du sommeil. En l'absence de prise en charge, cette affection peut être à...

Ronflements et risque cardiovasculaire Publié le 26/11/2007 - 00h00

Le simple ronflement est sans risque. En revanche, les ronflements intenses associés à des apnées obstructives du sommeil (arrêts transitoires de la respiration durant le sommeil) augmentent le risque cardiovasculaire. Une excellente raison de traiter les apnées du sommeil.

Plus d'articles