Allergies alimentaires: s'informer

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
-A +A
L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) vient de rendre son rapport sur les allergies alimentaires. Selon elle, ce type d'allergie est en augmentation en France. Elle préconise donc la mise en place de mesures anti-allergie, à commencer par une meilleure information des consommateurs. Des étiquetages plus détaillés et le signalement de la présence d'allergènes majeurs dans les produits alimentaires font partie de ses principales recommandations.

Les allergies alimentaires sont en augmentation. Elles peuvent se manifester de façon localisée par des démangeaisons au niveau de la bouche ou du pharynx, par des troubles gastro-intestinaux, par de l'asthme ou encore par une urticaire. Ces cas sont le plus souvent bénins. En revanche, elles peuvent aussi provoquer des manifestations massives et généralisées (choc anaphylactique) qui peuvent être graves et nécessitent des soins d'urgence.En France, les allergies alimentaires touchent 3,2 % des Français et la proportion est plus importante chez les enfants (8 %). Les allergènes les plus souvent incriminés sont les œufs (34 %), les arachides et les noix (25 %), le lait de vache (8 %) et le poisson (5%).

Un bilan accablant

L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) vient de rendre un rapport qui dresse un état des lieux de la prise en compte globale du risque d'allergie alimentaire en France. Les résultats sont accablants. D'une part, les industriels de l'agroalimentaire ne prennent pas suffisamment en compte ce risque : les étiquetages sont incomplets ou utilisent des termes génériques (matière grasse d'origine végétale par exemple) qui ne renseignent pas suffisamment le consommateur. Cela est encore plus criant chez les petits industriels qui manquent de moyens financiers pour développer l'information sur leurs produits. D'autre part, et de manière plus générale, le public n'est pas assez informé.

Informer pour mieux prévenir

L'AFSSA recommande donc un certain nombre de mesures pour réduire les manifestations d'origine allergique :

  • détailler la composition de tous les produits alimentaires sans exception ;
  • indiquer clairement sur l'emballage la présence d'un allergène courant (une liste de référence répertoriant les allergènes majeurs sera d'ailleurs établie à cet effet) ;
  • encourager les industriels de l'agroalimentaire à ne pas utiliser de composants allergisants dans leurs produits ;
  • améliorer la formation médicale de façon à sensibiliser les médecins à la prévention des allergies, notamment en encourageant l'allaitement maternel pour prévenir les allergies au lait maternisé des nourrissons; le conseil des patients allergiques est également important;

L'AFSSA recommande donc un certain nombre de mesures pour réduire les manifestations d'origine allergique :

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
A lire aussi
Allergies alimentaires : étiquetage à peaufiner ! Publié le 05/08/2002 - 00h00

Les allergies alimentaires ne cessent d'augmenter et seul l'étiquetage des produits permet en partie de limiter les risques. Il est nécessaire de renforcer l'information des consommateurs en mentionnant davantage les allergènes potentiels présents dans les produits alimentaires.

Forte progression des allergies alimentaires Publié le 02/01/2001 - 00h00

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise en...

Plus d'articles