Mes trucs contre le mal des transports

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 17 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 15h20
-A +A
Vous supportez mal les transports ? En avion, en voiture ou en bateau, vous avez l'estomac au bord des lèvres ? Ne vous inquiétez pas, c'est fréquent, désagréable mais bénin. Le mal des transports est dû à une désynchronisation entre les informations visuelles et le centre de l'équilibre. Ceci dit, comment y remédier ?

Que faire contre le mal des transports ?

Ne partez pas ni le ventre trop plein, ni le ventre vide. Un repas ou une collation légère et pas trop grasse s'impose avec le départ. Préférez des aliments solides aux liquides.

Durant le voyage mangez un peu régulièrement, des aliments solides et peu gras.

Installez-vous dans le sens de la marche.

Choisissez un endroit stable : à l'avant de la voiture ou du bus, au centre du bateau, au niveau des ailes en avion. En bateau, vous pouvez aussi préférer voyager sur le pont en fixant la ligne d'horizon.

Faites circuler l'air.

Limitez l'activité visuelle : regardez au loin plutôt que de focaliser sur des objets peu distants ou de regarder à l'intérieur, évitez de lire ou d'écrire....

Déviez votre attention grâce à des activités calmes, de type jeu, musique, discussion.

Limitez les mouvements de la tête et du corps.

Évitez les odeurs (tabac, parfum, aliments...).

Consommez du gingembre (frais, sec, en poudre, en tisane, en sirop... peu importe).

Pressez le point d'acupuncture P6 situé au milieu du poignet, face interne, à trois doigts sous le pli du poignet.

Prendre une demi-heure avant le départ un médicament prescrit par votre médecin : antihistaminique H1, antagonistes dopaminergiques, tranquillisants.

Vous pouvez aussi essayer l'homéopathie. Demandez conseil à votre pharmacien.

En cas de nausées, modérez vos activités, restez au calme et prenez plusieurs respirations profondes et lentes pour vous détendre. Appliquez une compresse humide sur votre front. Grignotez quelque chose de fade, biscuit sec, pain, biscotte...

En cas de vomissements, buvez un peu d'eau sucrée pour compenser les pertes.

En conclusion, le mal des transports est un désagrément évitable, sinon que l'on peut atténuer. L'important est d'anticiper.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 17 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 15h20
Source : Brochure Afssaps, Mal des transports, bien vous soigner, juin 2009.
A lire aussi
10 trucs contre le mal des transports Publié le 10/07/2009 - 00h00

Pâleur, suées et nausées sont les signes caractéristiques du mal des transports dont souffrent un grand nombre d'entre nous lors de nos déplacements. Alors pour voyager de bon coeur, prenez certaines précautions. Mettez en pratique nos astuces contre le mal des transports.

Plus d'articles