Lombalgie et acupuncture : efficacité mitigée

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 30/08/2005 - 02h00
-A +A

Les traitements conventionnels ne sont pas toujours à la hauteur pour soulager les lombalgies chroniques. C'est ainsi que nombre de patients finissent par se tourner vers d'autres thérapeutiques, comme par exemple l'acupuncture. Une nouvelle étude fait le point sur l'efficacité de cette méthode ancestrale.

La lombalgie, également appelée lumbago ou tour de reins, correspond à un blocage lombaire douloureux par entorse discale. Cette douleur, localisée dans le bas du dos au niveau des cinq vertèbres lombaires, constitue un des motifs les plus fréquents de consultation en médecine générale. Malheureusement, les traitements classiques, à eux seuls, ne suffisent pas toujours à faire disparaître les douleurs. C'est ainsi que les patients atteints de lombalgie chronique utilisent souvent des médecines alternatives et complémentaires. Parmi celles-ci, l'acupuncture est la thérapie la plus populaire. Elle stimulerait la production d'endorphines, des substances aux propriétés calmantes et antidouleurs. Toutefois, sa supériorité par rapport à un placebo ou aux traitements conventionnels n'a pas encore été démontrée.

Les résultats d'une nouvelle étude apportent des éléments intéressants. Celle-ci a consisté à analyser les données de la littérature internationale publiée jusqu'en août 2004. Trente trois essais ont été sélectionnés et regroupés en plusieurs catégories selon le caractère aigu ou chronique des douleurs et le type de traitement : acupuncture, placebo, massothérapie, exercice physique, hydrothérapie, neurostimulation électrique transcutanée, etc.Les auteurs concluent que l'acupuncture est plus efficace qu'un placebo ou que l'absence de traitement pour soulager à court terme les douleurs chroniques associées à la lombalgie. En revanche, cette méthode n'a pas une efficacité supérieure à celle des autres approches thérapeutiques courantes auxquelles elle a été comparée. En ce qui concerne la douleur aiguë causée par une crise intense de lombalgie, les données ne permettent pas de conclure à l'efficacité de l'acupuncture.

En pratique, en cas de lombalgie, il faut d'abord consulter un médecin afin d'identifier la cause du mal de dos. Ensuite, en cas d'échec des traitements conventionnels, on peut conseiller aux patients de tester différentes thérapeutiques alternatives, afin de trouver l'approche qui leur convient le mieux.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 30/08/2005 - 02h00 Manheimer E. Et coll., Ann. Intern. Med., 142 (8) :651-63, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La lombalgie : un TMS plus fréquent chez les grands Publié le 20/11/2015 - 15h41

Selon une dernière étude, la lombalgie est un trouble musculosquelettique (TMS) qui est plus fréquent chez les personnes de grande taille. Pire, la sévérité de la lombalgie augmente avec la taille ! Zoom sur ce TMS qui touche plus de la moitié de la...

Lombalgie aiguë : debout ! Publié le 13/09/2011 - 10h18

Une étude française indique que le repos au lit, habituellement prescrit en cas de lombalgie aiguë , a un effet néfaste sur l'évolution de la pathologie lombaire . Il entraîne, en effet, un risque de chronicité.

Ce dos qui fait tant souffrir Publié le 31/03/2016 - 08h50

Le dos peut faire souffrir. Lombalgie, lumbago, dorsalgie ou encore hernie discale, sont des maux dont on entend souvent parler autour de nous. Et pour cause, huit personnes sur dix souffrent de leur dosou en souffriront à un moment donné de leur vie...

Plus d'articles