Dépendance : il est temps d'aider les aidants familiaux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Juillet 2006 : 02h00
-A +A
Cette année, la Conférence de la famille a porté sur la «solidarité entre les générations». Avec le vieillissement de la population, il devient indispensable de soutenir les aidants familiaux, lesquels ont à charge une personne dépendante. Cette mesure retenue par le gouvernement prendra notamment la forme d'un «congé de soutien familial».

La dure vie des aidants familiaux

Avec le vieillissement de la population, la dépendance et l'isolement constituent désormais un grave problème de santé publique, lequel a été tragiquement mis en exergue lors de la canicule de 2003. Selon les projections, d'ici 2050, il y aura trois fois plus de Français de plus de 75 ans. Aujourd'hui, 75% des bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) sont pris en charge par leurs proches. Si ces aidants familiaux sont de jeunes retraités, d'autres ont dû aménager leurs horaires de travail, voire mettre fin à leurs activités professionnelles, perdant ainsi leurs droits à la retraite. Leurs actions de solidarité familiale les pénalisent fortement, tandis qu'ils ne sont pas officiellement reconnus. Plus de 300.000 personnes sont actuellement concernées. C'est ainsi que l'objectif du gouvernement est clairement d'encourager le bénévolat des retraités actifs et de soutenir les aidants familiaux.

Congés de soutien familial pour les aidants familiaux

Une des mesures phares proposées est la création d'un congé de «soutien familial» de 3 mois, renouvelable dans la limite d'un an. Il sera mis en oeuvre dès le 1er janvier 2007. Il offre aux aidants familiaux exerçant une activité professionnelle un cadre juridique protecteur pour s'occuper d'un proche dépendant, qui garantit le maintien de son emploi et les droits à la retraite.

Ce droit vient compléter l'actuel «congé de solidarité familiale» qui permet de s'absenter de son travail pour assister un proche souffrant d'une maladie mettant en jeu le «pronostic vital».

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Juillet 2006 : 02h00
Source : Conférence de la famille, 3 juillet 2006.
A lire aussi
Plus d'articles