Dénutrition : conseils pour aider les personnes âgées

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Septembre 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 09 Septembre 2011 : 09h50
-A +A

Maladie, solitude ou dépression sont autant de troubles qui contribuent à la dénutrition des personnes âgées. A domicile ou en institution, cette situation de dénutrition est très fréquente. Alors comment dépister la dénutrition et comment aider les personnes âgées à se nourrir suffisamment ?

Dénutrition : à dépister très régulièrement

La dénutrition est une situation fréquente chez les personnes âgées. En France, 350.000 à 500.000 personnes âgées vivant à domicile sont dénutries, et quelque 100.000 à 200.000 vivant en institution. Avec l'augmentation de l'espérance de vie, la fréquence de cette affection devrait encore s'accroître. Afin de favoriser le dépistage de la dénutrition, la Haute autorité de santé (HAS) a formulé des recommandations. Soulignons que la prise en charge nutritionnelle (ou renutrition) est d'autant plus efficace qu'elle est mise en Œuvre précocement.

Recommandations pour le dépistage

Chez les personnes âgées vivant à domicile, le dépistage de la dénutrition est à entreprendre au minimum une fois par an, par le médecin traitant ou tout autre médecin qui suit la personne âgée. Pour les personnes en institution, le dépistage est recommandé à l'admission puis une fois par mois et lors de toute hospitalisation. Le dépistage repose sur la mesure du poids, son évolution par rapport à un poids antérieur de référence, le calcul de l'indice de masse corporelle, l'évaluation des apports alimentaires et la recherche de situations à risque de dénutrition. Ces dernières sont extrêmement nombreuses et variées : maladies (chroniques, infectieuses, inflammatoires), malabsorption, douleur, traitements médicamenteux, deuil, isolement social, régime (sel, cholestérol, diabète), démence, troubles de la vigilance, dépression, troubles du comportement, pathologie ORL, digestives, troubles bucco-dentaires, dépendance, etc.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Septembre 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 09 Septembre 2011 : 09h50
Source : Recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), " Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée ", avril 2007.
A lire aussi
De la maladie d'Alzheimer à la dénutrition Publié le 21/04/2008 - 00h00

La dénutrition est étroitement corrélée à la maladie d'Alzheimer. Or une perte de poids chez une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer favorise la progression de l'affection et accélère ses conséquences. Une seule solution, dépister la dénutrition pour proposer une complémentation...

Attention à la dénutrition Publié le 11/05/2009 - 00h00

Une récente étude de l'Agence francaise de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) souligne l'ampleur d'un phénomène mal connu : la dénutrition des personnes âgées.

Plus d'articles