Conseils pratiques contre la rosacée

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 17 Mars 2016 : 19h09
-A +A
Comprimés, traitements locaux, hygiène et hydratation de la peau, précautions alimentaires, éviction du soleil, de l'alcool, du stress, etc. Toutes ces précautions sont le lot quotidien des personnes atteintes de rosacée. Car effectivement, de très nombreux facteurs peuvent être à l'origine d'une poussée de rosacée, cette affection de la peau inesthétique qui peut faire tellement souffrir psychologiquement.

6 millions de Français touchés par la rosacée

La rosacée débute généralement par des bouffées de chaleur, des picotements sur le visage, une sensation de brûlure, une peau très sensible et qui réagit vite à la chaleur. La rosacée se traduit également par des rougeurs transitoires ou permanentes, l'apparition de petits vaisseaux dilatés sur la peau et de boutons. De telles manifestations sont souvent déclenchées par une situation stressante, la prise d'un verre d'alcool entre amis, un repas épicé, un changement brutal de température, un effort physique, etc.

Comment soigner une rosacée ?

Tout dépend de la forme de la rosacée. On recourt à des traitements locaux : application quotidienne de crème ou gel sur la peau du visage. Ces traitements peuvent aussi se présenter sous la forme de médicaments par voie orale. Mais en cas de rougeurs permanentes et de vaisseaux dilatés, il est important de discuter avec son médecin de l'opportunité de bénéficier de séances de laser vasculaire. Ce qu'il faut retenir, c'est que les traitements existent et qu'il est préférable de consulter tôt car leur mise en oeuvre sera moins lourde et plus efficace. Rappelons que le traitement par laser consiste à détruire spécifiquement par la chaleur les vaisseaux dilatés situés dans la partie la plus superficielle de la peau.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 17 Mars 2016 : 19h09