La chlamydia : en hausse, comment se protéger ?
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 13 Mai 2013 : 10h03
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 18h38

Les infections à chlamydiae sont les infections sexuellement transmissibles les plus communes en France et leur fréquence est en hausse !

Cette maladie, souvent sans symptômes, peut mettre en danger la fertilité des femmes, c'est pourquoi s'en protéger doit être une priorité.

PUB

Chlamydia : il faut se faire dépister !

PUB

On le voit, le dépistage, même en l'absence de symptômes, est capital pour toute personne susceptible d'avoir contracté la chlamydiose. Mais qui, alors, est susceptible d'avoir attrapé cette maladie ?

Après tout rapport sexuel non protégé

La réponse est simple, c'est toute personne – homme ou femme – qui a eu un rapport sexuel non protégé par le port d'un préservatif. Les chlamydiae se transmettent par contact direct entre les muqueuses, donc un rapport complet n'est pas nécessaire pour être contaminé. Le dépistage est donc hautement conseillé (un simple test à partir des sécrétions et un test urinaire peuvent mettent la bactérie chlamydia en évidence)… D'autant plus que les traitements antibiotiques contre les chlamydiae sont très efficaces (à condition de traiter les deux partenaires simultanément) !

Dépistage anonyme et gratuit

Alors en cas de doute, consultez votre médecin, gynécologue ou dermatologue, ou rendez-vous dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui remplace les CDAG depuis le 1er janvier 2016 : http://www.sida-info-service.org/?Ou-faire-un-test-de-depistage.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 13 Mai 2013 : 10h03
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 18h38
Source : Plateforme prévention SIDA. Harrison – principes de médecine interne, éd. Flammarion.
A lire aussi
Chlamydiose, l'IST silencieuse Publié le 10/07/2009 - 00h00

La chlamydiose génitale est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie, la Chlamydia trachomatis. Elle est très fréquente : cet été, 200.000 jeunes européens seront touchés par cette affection et ne le sauront pas. La prévention et le dépistage chez les 15-24...

Infections génitales : dépistage systématique de ChlamydiaPublié le 09/10/2006 - 00h00

La pertinence du dépistage systématique des infections à Chlamydia trachomatis chez les jeunes femmes de moins de 25 ans est à nouveau activement discutée. Il s'agit d'infections bactériennes des organes uro-génitaux, sexuellement transmissibles et très fréquentes. Avec les nouveaux tests...

Êtes-vous porteur de chlamydia ? Publié le 10/09/2012 - 12h29

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et le Ministère de la Santé s’adressent directement aux jeunes pour qu’ils se fassent dépister contre le chlamydia, l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente chez les moins de 25 ans.

Plus d'articles