La chlamydia : en hausse, comment se protéger ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 13 Mai 2013 : 10h03
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 18h38

Les infections à chlamydiae sont les infections sexuellement transmissibles les plus communes en France et leur fréquence est en hausse !

Cette maladie, souvent sans symptômes, peut mettre en danger la fertilité des femmes, c'est pourquoi s'en protéger doit être une priorité.

Les infections à chlamydiae sont les IST les plus fréquentes chez les jeunes

La chlamydiose est très fréquente : chaque été, 200.000 jeunes Européens sont touchés par cette affection. Les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus vulnérables face à ces infections sexuellement transmissibles causées par une bactérie : 5 à 10% des moins de 25 ans sont touchés.

Mais la plupart ne le savent pas puisque la chlamydiose est asymptomatique chez plus de 50 % des hommes et de 70 % des femmes. La prévention et le dépistage de la chlamydiose s’imposent donc chez les 15-24 ans.

La chlamydia, première cause de stérilité féminine dans le monde

C'est une infection sexuellement transmissible causée par une bactérie appelée chlamydia. Les symptômes de la chlamydia sont : brûlures, rougeurs des muqueuses, fièvre, pertes vaginales ou rectales anormales, brûlures urinaires, difficultés à uriner (dysurie),goutte matinale (prostatite, épididymite chez l’homme).

Une maladie invisible avec peu de signes

Mais ces signes ne sont pas toujours présents, au contraire : la plupart des patients touchés ne ressentent rien malgré leur infection. Le problème, c'est que si elle n'est pas traitée, la chlamydia chez les femmes atteint souvent l'utérus et les trompes. Dans ce cas, c'est la fertilité qui est menacée – la chlamydia est la première cause de stérilité féminine dans le monde. C'est particulièrement préoccupant quand on voit le jeune âge des personnes affectées ! Quand une femme infectée par la chlamydia tombe enceinte, outre un risque de fausse-couche et de grossesse extra-utérine, il y a un risque pour le bébé, qui peut être contaminé pendant l'accouchement. Il est aussi possible que les chlamydiae entraînent des hypofertilités masculines quand elles infectent le sperme.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 13 Mai 2013 : 10h03
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 18h38
Source : Plateforme prévention SIDA. Harrison – principes de médecine interne, éd. Flammarion.
A lire aussi
Chlamydiose, l'IST silencieuse Publié le 10/07/2009 - 00h00

La chlamydiose génitale est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie, la Chlamydia trachomatis. Elle est très fréquente : cet été, 200.000 jeunes européens seront touchés par cette affection et ne le sauront pas. La prévention et le dépistage chez les 15-24...

Êtes-vous porteur de chlamydia ? Publié le 10/09/2012 - 12h29

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et le Ministère de la Santé s’adressent directement aux jeunes pour qu’ils se fassent dépister contre le chlamydia, l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente chez les moins de 25 ans.

Infections génitales : dépistage systématique de ChlamydiaPublié le 09/10/2006 - 00h00

La pertinence du dépistage systématique des infections à Chlamydia trachomatis chez les jeunes femmes de moins de 25 ans est à nouveau activement discutée. Il s'agit d'infections bactériennes des organes uro-génitaux, sexuellement transmissibles et très fréquentes. Avec les nouveaux tests...

Plus d'articles