Avoir des vers ou pas : une question d'hygiène ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Décembre 2012 : 10h00
Mis à jour le Jeudi 17 Décembre 2015 : 10h43

Les vers intestinaux sont des parasites qui s’installent et vivent dans notre système digestif au dépend de notre organisme.

Quels sont les vers intestinaux les plus fréquents ?

Comment est-on contaminé(e) ?

Pourquoi l'hygiène est un point primordial pour ne pas attraper de vers mais aussi ne pas contaminer les autres, quand on en a...

Quels sont les différents types de vers intestinaux et à quoi ressemblent-ils ?

Il existe différents types de vers intestinaux, plus ou moins fréquents en France et susceptibles d’entraîner plus ou moins de complications.

Chaque type de vers a ses particularités. Par exemple, pour les plus connus :

  • Les oxyures

    Ce sont les plus fréquents chez les enfants. Ils entraînent des démangeaisons anales.

    Ce sont des vers ronds qui mesurent jusqu'à 10 mm de long.

  • Les ascaris

    Ce sont aussi des longs vers ronds et blancs, mais qui peuvent mesurer jusqu'à 35 cm.

    Ils sont surtout présents dans les pays tropicaux, mais on peut aussi en attrapper en Europe.

  • Le ténia ou ver solitaire (du porc ou du bœuf)

    Ce vers touche chaque année 100.000 Français. Il peut atteindre plusieurs mètres de longueur (jusqu'à 10m).

    Il est de forme plate.

    Ses anneaux, qui contiennent les œufs, se retrouvent régulièrement dans les selles.

Comment est-on contaminé(e) par des vers intestinaux ?

Les vers instestinaux colonisent l'intestin, et se retrouvent donc dans les selles (les vers ou leurs œufs).

Toute personne en contact avec des souillures de selles humaines ou animales est donc susceptible d'être contaminée par les vers qu'elles contiennent. Ainsi, les bacs à sable sont souvent montrés du doigt quand ils ne sont pas entourés de barrières car les enfants touchant à tout et portant souvent leurs mains à la bouche sont souvent contaminées malgré la surveillance de leurs parents. Il ne faut donc jamais écarter ces parasitoses au prétexte d’une hygiène importante : tout est vraiment possible.

Cette connaissance de la contamination par souillure explique l’importance de quelques mesures d’hygiène classiques comme d’enlever ses chaussures et de se laver les mains en rentrant à la maison, de se laver les mains après être allé(e) aux toilettes ou encore de se laver les mains avant de manger. Il est aussi important de bien laver les fruits et légumes avec de l’eau mais aussi un peu de vinaigre d’alcool.

Restent les contaminations par les viandes mal cuites, surtout de porc pour les vers solitaires.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Décembre 2012 : 10h00
Mis à jour le Jeudi 17 Décembre 2015 : 10h43
Source : Encyclopédie médicale Vulgaris, www.vulgaris-medical.com.
A lire aussi
Santé enfant : le grand retour des vers !Publié le 24/09/2007 - 00h00

Votre enfant est agité, irrité, il dort mal et semble anormalement fatigué ? Avant de courir chez le médecin, pourquoi ne pas, dans un premier temps, vérifier qu'il n'est pas infecté par les oxyures ? Ces « vers » minuscules connaissent une recrudescence à la rentrée scolaire et peuvent se...

Ténia ou ver solitairePublié le 08/07/2003 - 00h00

Le Ténia, communément appelé ver solitaire, comprend en réalité différentes espèces susceptibles de parasiter l'intestin de l'homme et des animaux.

OxyurosePublié le 26/03/2003 - 00h00

Quoi de plus banal qu'un enfant qui "a des vers". Pourtant, l'oxyurose est une infection parasitaire très inconfortable.

Plus d'articles