Larva migrans : Attention aux bacs à sable !

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mercredi 18 Juin 2003 : 02h00
-A +A
Parasitose due à la pénétration sous-cutanée d'une larve du chien ou du chat. Les parasites sont à l'origine de manifestations cutanées (démangeaisons, ##O-2794/eczéma/##, ##O-2812/urticaire/##,...), d'atteintes oculaires ou encore d'un tableau de larva migrans viscérale.

Cette affection évolue favorablement le plus souvent, soit après un traitement efficace, soit en guérissant spontanément.

Quelles sont les causes du larva migrans ?Larva migrans : conseils pratiques Larva migrans : quand consulter ? Larva migrans : que se passe-t-il lors de l'examen ? Larva migrans : quel est le traitement ?

Quelles sont les causes du larva migrans

La larve d'ankylostome. Parasite intestinal du chien (toxocara canis) ou du chat (toxocara cati), rejeté sur le sol lors des défécations. En zone tropicale, l'homme se contamine au contact d'un sol souillé, en marchant pieds nus ou en s'étendant sur le sable. Dans les pays occidentaux, les enfants peuvent s'infecter en jouant dans des bacs à sable ou des aires de jeux de jardins publics où des animaux non vermifugés ont pu laisser des excréments.La durée d'incubation (intervalle entre la contamination et l'apparition des signes cliniques) varie de quelques heures à quelques semaines.Le parasite n'étant pas adapté à l'homme, il ne peut pas faire un cycle complet et reste sous la peau.

Larva migrans : conseils pratiques

Eviter de marcher pieds nus dans les pays tropicaux.A la plage, s'asseoir ou s'allonger sur une natte (ou serviette) suffisamment épaisse pour que les larves ne puissent la traverser.Eviter le contact et les jeux avec les jeunes chiens et les chats non vermifugés.Bien laver les mains des enfants après contact avec la terre ou le sable (la contamination par les mains sales est la plus fréquente chez l'enfant).

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mercredi 18 Juin 2003 : 02h00
Source : Touze J.E., Peyron F, Malvy D. Médecine Tropicale au quotidien. 100 cas cliniques. Format Utile. Editions varia, mars 2001. Harrison médecine interne, tome 1, page 1400. Edition Mac Grow Hill, 1998. Mise au point sur le traitement de la toxocarose. Journal de Pharmacie Clinique. Vol. 19, Numéro 3, Septembre 2000 : 194-8, Pharmacothérapie.
A lire aussi
La toxocarose, maladie des bacs à sable Publié le 18/05/2009 - 00h00

Les bacs à sable doivent rester strictement interdits aux chiens. En effet, les enfants, en portant leurs mains à la bouche, peuvent attraper la toxocarose, maladie due à un ver et transmise par les déjections de nos amis à quatre pattes.

Santé enfant : le grand retour des vers ! Publié le 24/09/2007 - 00h00

Votre enfant est agité, irrité, il dort mal et semble anormalement fatigué ? Avant de courir chez le médecin, pourquoi ne pas, dans un premier temps, vérifier qu'il n'est pas infecté par les oxyures ? Ces « vers » minuscules connaissent une recrudescence à la rentrée scolaire et peuvent se...

Plus d'articles