Ténia ou ver solitaire

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Août 2014 : 18h02
-A +A

Le Ténia, communément appelé ver solitaire, comprend en réalité différentes espèces susceptibles de parasiter l'intestin de l'homme et des animaux.

Ténia ou ver solitaire : Comprendre

Si le Ténia a pratiquement disparu en Europe occidentale, il demeure un problème médical fréquent dans certains pays en voie de développement où les contrôles vétérinaires des viandes ne sont pas ou peu pratiqués.

Le Ténia s'attrape en mangeant des viandes de porc ou de bœuf insuffisamment cuites.

Ténia ou ver solitaire : Causes

Le Ténia appartient à l'embranchement des Platelminthes, classe des Cestodes, famille des Taeniidae.

Les deux types les plus fréquents sont :

  • Ténia saginata, transmis par l'ingestion de viande de bœuf : forme que l'on voit encore en France (ver solitaire). Elle est surtout répandue dans les pays où l'on consomme de la viande mal cuite (Moyen-Orient, Afrique, Amérique centrale et Amérique du Sud).
  • Ténia solium, transmis par l'ingestion de viande de porc : forme ayant disparu des pays industrialisés. Elle se voit essentiellement au Mexique, en Asie du Sud-Est, en Afrique et en Amérique du Sud.

Le Ténia se présente sous la forme d'un ver plat dont la longueur varie de quelques millimètres à plusieurs mètres (jusqu'à 10 m de long !).

Si un animal avale des œufs (par l'intermédiaire d'eau ou d'herbes contaminées par exemple), l'un de ces œufs peut donner une larve, munie de crochets, qui perfore l'intestin de l'animal, passe dans le sang et se fixe à un muscle. La larve se transforme en "cysticerque", petit sac de quelques millimètres, où bourgeonne la tête du Ténia (ou Scolex). En cas d'ingestion de viande contaminée par l'homme, la tête du Ténia se fixe dans son intestin et s'y développe en produisant des anneaux.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Août 2014 : 18h02
Source : " Médecine tropicale ", M. Gentilini, 5e édition, Flammarion. Le Guide d'information et de conseils pratiques de la société de médecine des voyages : " Médecine des voyages ", 4e édition, Ed. Format utile, 30 rue de la Varenne, 94100 Saint-Maur.
A lire aussi
Avoir des vers ou pas : une question d'hygiène ? Publié le 10/12/2012 - 09h00

Les vers intestinaux sont des parasites qui s’installent et vivent dans notre système digestif au dépend de notre organisme.Quels sont les vers intestinaux les plus fréquents ?Comment est-on contaminé(e) ?Pourquoi l'hygiène est un point primordial pour ne pas attraper de vers mais aussi ne...

Toxoplasmose Publié le 09/04/2003 - 00h00

La toxoplasmose est une maladie parasitaire, le plus souvent bénigne.Elle peut cependant avoir des conséquences graves chez la femme enceinte car elle provoque des malformations du fœtus. Elle est également redoutée chez la personne immunodéprimée (en cas de sida notamment), car elle peut...

Plus d'articles