Accident domestique : pas chez moi !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Février 2009 : 01h00
-A +A
La maison présente de grands dangers, particulièrement pour les jeunes enfants. Selon l'enquête 2007 menée par l'INPES, les parents ont encore quelques lacunes en matière de prise de conscience des dangers et donc de prévention des risques.

Accidents domestiques : les lacunes parentales...

Selon l'enquête 2007 menée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) :

- 66 % des parents seulement craignent que leurs enfants ne fassent une chute. Pourtant, il s'agit de l'accident le plus fréquent (enquête 2007 de l'Institut de veille sanitaire) ;

- pour seulement 6% des parents, les étouffements sont une menace réelle à domicile, alors qu'ils représentent la première cause de décès accidentel chez les enfants de moins d'un an ;

- enfin, 15 % citent spontanément les noyades et 53 % les brûlures comme étant des dangers à la maison. Or les noyades et les brûlures font parties des principales causes de décès chez les enfants de 1 à 4 ans.

On constate ici que les connaissances des parents sont insuffisantes. C'est probablement pourquoi ils sont imprécis en matière de comportements préventifs (gestes et équipements de la maison) :

- 15% des parents interrogés ne citent aucune mesure préventive d'accidents ;

- 12% n'évoquent que la surveillance constante des enfants en guise de prévention des accidents ;

- seuls 9% citent les gestes permettant de prévenir les étouffements ;

- 24% ceux qui préviennent les chutes ;

- 23% les gestes préventifs des noyades.

Pour être plus précis, 56% des parents connaissent les cache-prises, 47% les barrières de sécurité pour les escaliers, 21% les bloque-portes, 17% les bloque-placards et 14% les coins de protection pour les tables.

Comment éviter les accidents domestiques ?

Paradoxalement, ils sont 97% à penser qu'un grand nombre d'accidents au domicile pourraient être évités. Parents, vous devez donc vous informer davantage !

Pour vous aider à identifier les risques domestiques et à adopter les bons gestes préventifs, le ministère de la Santé et l'Inpes se sont associés dans une campagne nationale. En complément, un site Internet vous est proposé : www.stopauxaccidentsquotidiens.fr. Images, vidéos, outils pédagogiques et questions pratiques, ce portail vous invite également à accéder aux informations à l'aide d'un moteur de recherche intégrant des multicritères : mots-clés, populations (enfants, ados, personnes âgées), risques (brûlure, coupure, intoxication, morsure, électrocution, etc.) et produits/activités (ameublement, chauffage, jardinage, cosmétiques, sport, transport, produits de protection, etc.).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 09 Février 2009 : 01h00
Source : Actualité de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), 26 janvier 2009.
A lire aussi
Un enfant dans son bain : ne le quittez jamais des yeux ! Publié le 29/05/2006 - 00h00

Le sujet n'est certes pas gai mais il faut impérativement en parler pour prévenir ce type d'accident domestique qu'est la noyade. Chaque été, on rappelle les risques des piscines et des baignades en rivière ou en lac. Mais le bain est aussi une source réelle de noyade. Parents, ne quittez...

A la maison : évitons l'évitable ! Publié le 31/05/2005 - 00h00

La maison tue trois fois plus que la route. Pourtant, les accidents domestiques de la vie courante restent méconnus du grand public et sous-estimés. Une prise de conscience généralisée permettrait d'éviter au moins 6.000 décès chaque année…

Défenestration : appel à la vigilance des parents Publié le 11/04/2014 - 18h19

Avec l’arrivée des beaux jours, les fenêtres s’ouvrent et les risques de chute augmentent. Les autorités sanitaires s’appuient sur les chiffres 2013 pour alerter les parents : 4 défenestrations d’enfant sur 5 surviennent en présence d’un adulte.

Plus d'articles