Varicelle : conseils aux parents

La varicelle, une des maladies infantiles les plus fréquentes en France, est généralement bénigne. Respectez quelques conseils de base afin d'écarter les complications, exceptionnelles, mais sévères.
PUB

La varicelle, une maladie infantile des plus contagieuses

On enregistre en France quelque 700.000 cas chaque année de cette maladie éruptive des plus contagieuses. Survenant dans la majorité des cas avant 14 ans, on observe un pic de fréquence entre 5 et 9 ans.

Attention, on assiste actuellement à une augmentation de l'âge moyen de la varicelle avec pour conséquence plus de formes graves. En effet, dans 1 à 5% des cas, la varicelle se complique de surinfections.

Conseils d'hygiène en cas de varicelle

Les professionnels de santé recommandent de respecter quelques mesures d'hygiène simple pour éviter la principale complication qu'est lasurinfection cutanée de la varicelle :

PUB
PUB
  • douche courte ou bain court avec très peu de gel lavant surgras, rinçage et séchage soigneux ;
  • éviter les lavages trop fréquents et les eaux trop chaudes ;
  • application d'un antiseptique incolore chlorhexidine sur les lésions ;
  • éviter les pommades qui provoquent une macération ;
  • proscrire le talc dont les particules peuvent entraîner une surinfection cutanée lorsqu'elles s'accumulent ;
  • porter des vêtements légers et en coton ;
  • le prurit étant un facteur de risque de surinfection, il doit être pris en charge. Les ongles doivent être coupés courts. Un antihistaminique adapté à l'âge est prescrit.
  • donner exclusivement du paracétamol en cas de fièvre. L'ibuprofène est déconseillé car il est associé à un plus grand risque infectieux. D'ailleurs, tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont contre-indiqués chez les enfants atteints de varicelle.

Sachez que les infections sévères seront prises en charge en milieu hospitalier.

Publié le 03 Décembre 2003 | Mis à jour le 25 Juin 2012
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Dr Véronique SAADA, Hôpital Saint-Louis, Paris, Le quotidien du médecin du 22 mai 2003.
PUB