Risquez-vous une allergie au soleil ?

L'allergie au soleil, désignée par le terme médical de lucite estivale est une affection de plus en plus répandue. Chaque été, quelque 10% des Francais en seraient victimes, principalement des femmes. Quels sont les premiers signes de la lucite estivale ? Comment prévenir cette allergie solaire ?
PUB

Comment se manifeste une allergie au soleil ?

La lucite estivale se manifeste plus particulièrement chez les femmes (9 femmes pour 1 homme) entre 15 et 35 ans.

Un épisode d'allergie peut survenir dès la première exposition solaire intense et prolongée, ou après plusieurs expositions. C'est ainsi que classiquement, dès le 2e ou 3e jour de vacances, des petits boutons apparaissent, accompagnés de démangeaisons sur le décolleté.

PUB
PUB

Ces boutons ont ensuite tendance à s'étendre aux épaules, aux avant-bras, aux bras, voire aux jambes.

L'éruption dure 5 à 6 jours, les boutons disparaissent ensuite spontanément, à condition de rester à l'ombre cette fois !

Allergie au soleil : risque de récidives

Le problème avec la lucite estivale est qu'après un premier épisode, il existe un risque de récidives aux prochaines vacances.

Par ailleurs, à chaque éruption, l'allergie tend à s'aggraver : les zones d'éruption s'élargissent, tout comme la durée des éruptions.

En fait, avec le temps et le nombre d'expositions, la sensibilité au soleil s'accroît. A tel point que parfois, une lucite estivale peut même être déclenchée lors d'un simple week-end ensoleillé du mois de mai par exemple.

Publié le 01 Août 2008 | Mis à jour le 02 Août 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr