Grossesse et pré-éclampsie : une hypertension potentiellement fatale !

Quelle est la 2e cause de mortalité maternelle ? La pré-éclampsie, juste derrière les hémorragies de la délivrance. Quelle est exactement cette complication de la grossesse ?
PUB

Pré-éclampsie, hypertension et hypertension gravidique, quelles différences ?

L'hypertension gravidiquedésigne une hypertension (tension artérielle supérieure à 14/9) qui survient après la 20e semaine degrossesse chez une femme n'ayant pas d'antécédent d'hypertension.

La pré-éclampsie, elle, désigne une hypertension gravidique associée à une protéinurie (présence de protéines dans les urines : 500 mg /jour).

PUB
PUB

La pré-éclampsie est due à une anomalie du placenta et n'a donc rien à voir avec une hypertension artérielle classique (dite chronique), qui par définition s'était manifestée avant la grossesse ou avant la 20e semaine d'aménorrhée.

La pré-éclampsie est fréquente

L'hypertension artérielle concerne 10% des femmes enceintes.

Dans 70% des cas, il s'agit d'une simple hypertension gravidique, dans 20% des cas d'une pré-éclampsie et dans 10% d'une hypertension classique.

Dans 90% des cas, la pré-éclampsie concerne des femmes enceintes de leur premier enfant.

Souvent ces femmes étaient déjà hypertendues avant leurgrossesse. En effet, l'existence d'une hypertension classique antérieure à la grossesse multiple par 3 le risque de pré-éclampsie.

Le diabète, l'obésité et les grossesses multiples augmentent aussi le risque de pré-éclampsie.

Enfin, après une pré-éclampsie, le risque de récidive est multiplié par 7. Ce risque est toutefois imprévisible et n'interdit pas d'envisager une nouvelle grossesse.

Publié le 19 Juin 2010 | Mis à jour le 25 Janvier 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Encyclopédie santé Vulgaris Médical, www.
Voir + de sources
vulgaris-medical.com.