Varicelle en chute libre aux Etats-Unis

L'apparition d'un vaccin contre la varicelle, en 1995, a contribué à un net recul de la maladie aux Etats-Unis : 70 à 80 % de cas en moins suivant les régions.
PUB

La varicelle est une maladie infantile qui touche généralement les enfants entre 2 et 10 ans. Elle se transmet très facilement par l'inhalation de gouttelettes de salive projetées par le malade ou par contact avec ses lésions cutanées (bouton en forme de petite cloque). Si elle est le plus souvent bénigne chez l'enfant, la varicelle peut néanmoins avoir des complications plus sévères chez l'adulte (fièvre élevée, difficultés respiratoires), en particulier chez les sujets immunodéprimés. Dans ces cas extrêmes, des éruptions hémorragiques et nécrosées peuvent apparaître au niveau de la peau et de différents organes (foie, cerveau, poumons).Ainsi, la varicelle était responsable de 11.000 hospitalisations et de 100 décès par an, aux Etats-Unis, avant l'introduction du vaccin en 1995. 4 millions d'enfants américains en étaient atteints chaque année.

PUB
PUB

Depuis l'utilisation du vaccin, les réseaux de surveillance épidémiologique ont observé un net recul de la maladie: 70 à 85 % de cas en moins suivant les régions. Cette diminution touche essentiellement les enfants entre 1 et 4 ans et a été observée alors même que la couverture vaccinale de la population infantile n'était que modérée. Or, le nombre d'enfants vaccinés est en augmentation dans la tranche d'âge de 19 à 35 mois. Il est donc fort probable que l'incidence de la maladie baisse encore dans les années à venir.Ces résultats apportent une nouvelle fois la preuve de l'efficacité des vaccins en matière de lutte contre les maladies infantiles contagieuses.

La vaccination est proposée à tous les enfants au Japon depuis les années 70 et bat son plein aux USA depuis 1 an, mais la France reste plus réticente. Les médecins souhaitent éclaircir les liens entre varicelle et zona avant de généraliser le vaccin. Les cas de zona se rencontrent en effet, de plus en plus souvent chez l'enfant, alors qu'auparavant cette pathologie se déclarait principalement chez l'adulte.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
PUB