Un enfant autiste meurt après avoir été ligoté par ses professeurs

Max Benson, autiste de 13 ans, est décédé dans son école en novembre 2018 après avoir été ligoté pendant plus d’une heure. Trois employées ainsi que l’établissement sont, désormais, poursuivis pénalement pour leur rôle dans sa mort.
© Istock

L’école privée californienne Guiding Hands School et trois de ses salariées ont été inculpées d’homicide involontaire le 12 novembre 2019, quasiment un an après le décès de Max Benton, un élève autiste de l’établissement.

Selon les enquêteurs, la directrice générale, la principale et l’éducatrice spécialisée ont décidé de ligoter l’adolescent après qu’il se soit montré violent et ait craché sur un camarade. Les adultes ont ensuite mis le jeune de 1,82 m et 127 kilos, face contre terre. Des témoins ont indiqué qu'il a vomi et uriné sur lui-même pendant qu’elles le maintenaient ainsi.

Il a finalement été détaché 1h45 plus tard lorsqu'un professeur s’est rendu compte que l’adolescent gisait totalement inerte. L’enseignant a commencé à pratiquer les gestes de premiers secours en attendant les ambulanciers.

Max Benton a été conduit dans un état critique au Mercy Hospital of Folsom puis a été transféré au UC Davis Medical Center. Malgré les soins des docteurs, il est décédé deux jours plus tard.

Les enquêteurs chargés de l’enquête ont estimé que les 3 femmes avaient maintenu l’enfant "plus longtemps que nécessaire" et ont utilisé "plus qu'une force raisonnable pendant leur interaction avec Max.

L’école a été fermée

Le département de l’éducation de la Californie a retiré la certification à l'établissement spécialisé une semaine après le drame. L'école qui accueillait des enfants de 2 à 21 ans ayant des besoins spéciaux, a ensuite fermé ses portes en janvier 2019. En revanche, l’enseignante de Max Benson travaille toujours. Elle a est actuellement un autre centre spécialisé.

Toutefois, la famille de Max Benson se félicite des avancées de l'affaire. L’avocat de la famille a expliqué à KXTV "Nous sommes soulagés que la justice soit rendue avec la mise en accusation des responsables de sa mort". Stacia Langley, la maman de l’élève décédé, a confié de son côté à la presse locale qu’elle “n’a pas fait grand chose à part pleurer” au cours de l’année écoulée.


Autisme : qu’est-ce que c’est ?

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA) proviennent d'anomalies du neurodéveloppement. Les premiers signes apparaissent au cours de la petite enfance (entre 18 et 36 mois). Les personnes atteintes de ce trouble ont des difficultés à établir des interactions sociales et à communiquer avec les autres. Elles ont également des troubles du comportement comme une réticence au changement ou encore une tendance à répéter des mots ou des gestes. Les autismes sont par ailleurs souvent isolés dans leur monde intérieur et ont des réactions sensorielles (auditives, visuelles, cutanées...) particulières.

L’autisme peut également être accompagné de troubles du sommeil, de problèmes psychiatriques (dépression, anxiété) ou encore d’épilepsie (1 patient sur 5).

Certains malades peuvent aussi présenter des troubles du développement (difficultés d'apprentissage ou hyperactivité). Les TSA concernent environ 700 000 personnes en France.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Autisme, Ecole, Accident