Les surprises des Kinder surprise

Publié le 11 Mai 2016 | Mis à jour le 12 Mai 2016
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

Et si on oubliait les Kinder surprise ?

Si on les remplaçait par une barre de chocolat.

Cela serait bien meilleur pour la santé des enfants et l’environnement.

Voici les surprises que nous réservent les Kinder surprise. 

PUB

Plus de 100 millions de ces œufs surprise sont vendus en France chaque année.

Cette confiserie date de 1974. Jusqu’alors, il n’y avait d’œufs en chocolat qu’au moment de Pâques. Tout le reste du temps, machines et moules servant à les fabriquer étaient inutilisées. Ferrero eut alors l’idée de vendre des œufs en chocolat toute l’année en y cachant un petit jouet à l’intérieur.

Le succès fut immédiat. Au fil des ans, les surprises se sont sophistiquées, Il existe maintenant des collectionneurs, des bourses d’échanges.

PUB
PUB

Mais les gros consommateurs sont évidemment les enfants. Et le jouet en plastique s’en va ensuite assez vite à la poubelle car il est fragile.

Un œuf surprise enveloppé de son papier pèse 32 g.

La coque en chocolat pèse 10 g.

Le jouet enfermé dans son œuf, le tout en plastique, pèse 20 g. (J’ai tout pesé plusieurs fois ! )

Ca fait combien de tonnes de plastique qui polluent la planète chaque année ?.

2000 ! C’est débile…

De plus, il y a de l’huile de palme dans le chocolat, et des additifs.

Les Kinder surprise sont interdits aux États-Unis à cause du risque d’étouffement si un enfant avale un de ces petits jouets.

Une bonne barre de chocolat, c’est quand même mieux : ça ne pollue pas, ça se suce ou ça se croque.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés