Qu’est-ce que la misophonie, le mal qui ronge Bruno Salomone ?

Publié le 13 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Pour son deuxième roman, Bruno Salomone a choisi de mettre en lumière les misophones, ces gens qui ne supportent pas certains sons spécifiques ou répétitifs comme le crissement d'une craie, le bruit de la mastication ou encore le tic-tac d'une horloge. L'acteur connaît bien ce trouble psychique puisqu'il en souffre lui-même. Il s'est confié sur cette maladie peu connue au micro d'Europe 1.
PUB

Invité de Philippe Vandel sur Europe 1 le 11 mai 2019, Bruno Salomone a expliqué avec ses mots ce qu'était la misophonie : "C’est littéralement la haine des sons, les gens sensibles de la feuille, de certains bruits".

Le crissement d'une craie, le bruit du coteau tartinant du pain grillé, le tic-tac d'une horloge... Ces sons qui passent quasiment inaperçus pour la plupart des gens, sont ainsi une véritable torture pour les misophones. "Ça peut vous irriter, jusqu’à vous obséder", précise l'humoriste français.

Les symptômes de la misophonie

Comme pour Bruno Salomone, ce trouble psychique - identifié par Pawel Jastreboff et Margaret Jastreboff de l'université Emery d'Atlanta en 2000 - apparaît généralement dans l'enfance vers l'âge de 10 ans. Toutefois, il se déclenche parfois encore plus tôt (5 ans). "Dès que quelqu’un mastiquait, ça m’agaçait, ça m’irritait et je bloquais dessus, je regardais leur bouche", a-t-il expliqué à la radio.

PUB

Encore aujourd'hui, le trouble peut perturber son quotidien et sa vie professionnelle"ça peut arriver que quelqu’un au premier rang (d'un spectacle) mâche un chewing-gum et je focalise dessus, ce n’est pas agréable… Mais je me concentre sur ce que je fais, et si ça prend le pas sur l’ambiance, alors j’interagis, j’improvise dessus".

Si l'humoriste préfère jouer avec ses difficultés, les sons problématiques peuvent provoquer de très violentes réactions chez certains malades (rage, dégoût, stress, angoisse...). "Il y a une échelle d’activation de la misophonie, de 0 à 10, et à 10 vous passez à l’acte. Vous pouvez devenir un serial killer. Je ne l’invente pas, il y a eu des actes de violences", assure-t-il.

PUB

De plus, des symptômes physiques peuvent aussi s'associer à la souffrance psychique comme une accélération du rythme cardiaque, une tension musculaire ou encore transpirer. Généralement, les patients mettent en place des stratégies d'évitements pour ne pas être au contact avec la source des sons non supportés.

La misophonie, un mal méconnu

La misophonie, trouble à ne pas confondre avec l’hyperacousie (hypersensibilité à tous les sons) ou les acouphènes, n'est pas inscrite pas dans la dernière édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), la référence dans le classement des maladies mentales.

Toutefois plusieurs études ont été menées sur ce mal et plusieurs causes possibles sont désormais avancées. Certains chercheurs estiment que cette hypersensibilité à certains bruits serait due à un dysfonctionnement dans les cortex cingulaire antérieur et insulaire. D'autres pensent que l’anomalie se situe dans le système nerveux central.

D'autres travaux évoquent un facteur génétique : des recherches ont montré que 55% des misophones avaient des antécédents familiaux. De plus, les personnes souffrant de TOC ou d’acouphènes auraient aussi plus de risques d'en être atteintes.

Pas de médicaments contre cette maladie

Pour le moment, il n'existe pas de traitements médicamenteux contre ce trouble psychique. Il est toutefois recommandé de se faire suivre par un psychologue pour apprendre à gérer les difficultés qui découlent de ce mal.

Pawel Jastreboff, qui a découvert la misophonie, propose aussi de mettre en place une déprogrammation en associant le son désagréable à un autre ressenti comme plaisant. Par contre, c'est un long travail. Il faut en moyenne 9 mois pour que le traitement soit efficace.

Pour Bruno Salomone, en attendant des solutions du corps médical : une bonne compréhension de la pathologie - aussi bien par les proches que le grand public – facilitera le quotidien des misophones "Aujourd’hui mes proches sont tous au courant. Et maintenant qu’ils ont lu le livre, ils ont intégré ce que c’était et se sont même excusés de m’avoir fait subir tout ça (…) Mais j’essaye de ne pas être un tyran. J’en ris, il faut relativiser", conclut-il.

Source : Bruno Salomone se confie sur sa misophonie : "Dès que quelqu'un mastique, ça m'agace", Europe 1 le 11 mai 2019
Le site Misophonie.fr
Les Misophones de Bruno Salomone, Broché – 18 avril 2019
PUB

A lire aussi

Hypersensibilité au bruit : symptômes et causes possibles

Oreille : les 3 principaux troubles qui la touchent

13 mars : faites tester gratuitement votre audition !

Problème d'audition

Hypersensibilité au bruit : que faire ?

Plus d'articles