Pouls et rythme cardiaque : les valeurs normales

© Istock
Notre pouls (ou rythme cardiaque) correspond au rythme auquel bat notre cœur sur une minute. Ce rythme peut être régulier ou non (arythmie), trop lent (bradycardie) ou trop rapide (tachycardie). Voyons dans cet article, quelles sont les valeurs d'un pouls normal et quelles sont les causes de son accélération et de son ralentissement ?
PUB

Maladie cardiovasculaire : comment mesurer son rythme cardiaque et quels sont les normes ?

Le rythme cardiaque se mesure soit manuellement soit à l'aide d'un cardiofréquencemètre. Pour cela, placez votre index et votre majeur sur l'artère du cou ou du poignet et comptez le nombre de battements que vous ressentez sur une minute (bpm). Les normes sont les suivantes :
- chez un adulte au repos : 60 à 100 battements par minute. La fréquence est souvent plus élevée chez la femme que chez l'homme ;
- chez un nouveau-né : entre 120 et 160 battements par minute, ce chiffre diminue lorsque l'enfant grandit ;
- chez les sportifs, le rythme cardiaque est souvent bas, il peut descendre jusqu'à 40 battements par minute ;
- le rythme cardiaque s'accélère en cas d'activité physique pour mieux oxygéner les muscles, cependant il ne doit pas dépasser un certain seuil ; pour le connaître, il faut soustraire son âge de : 226 pour une femme, et 220 pour un homme. Exemple chez une femme de 30 ans : 226-30=196. Son rythme cardiaque lors d'une activité physique ne doit pas dépasser 196 bpm.

PUB
PUB

Maladie cardiovasculaire : que révèle un rythme cardiaque bas (bradycardie) ?

En dessous de 60 battements par minute, on parle de bradycardie, cette situation est normale chez le sportif ou les personnes âgées, mais une bradycardie peut également révéler :
- un déficit en potassium ;
- une pathologie cardiaque ;
- une hypertension intracrânienne ;
- une hypothyroïdie.
Toute bradycardie soudaine doit pousser à une consultation médicale.

Maladie cardiovasculaire : que révèle un rythme cardiaque élevé (tachycardie) ?

En dehors d'un épisode d'effort, une accélération du rythme cardiaque peut révéler :
- une maladie inflammatoire ;
- une hyperthyroïdie ;
- un manque de fer (anémie) ;
- une hémorragie ;
- une embolie pulmonaire ;
- la prise de drogues ou de tout autre excitant (café, tabac) ;
- une pathologie cardiaque.

Maladie cardiovasculaire : comment se régule notre rythme cardiaque ?

En dehors de tout état pathologique, notre rythme cardiaque est régulé par notre système nerveux autonome. On distingue :
- le système nerveux parasympathique qui ralentit le rythme cardiaque par l'intermédiaire du nerf pneumogastrique (ou nerf vagal) ;
- le système nerveux sympathique qui accélère le rythme cardiaque grâce à la libération d'adrénaline et de noradrénaline.
Un cœur qui bat trop lentement ou trop rapidement en permanence provoque sur le long terme une insuffisance cardiaque. Il est donc de bon ton de consulter votre médecin si vous constatez que votre rythme est anormal. La réalisation d'un ECG, d'une épreuve d'effort ou encore d'un Holter (analyse de la fonction cardiaque sur 24 h) peut être nécessaire pour faire le point.

Publié le 28 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé