Le 15 mai, ouvrez vos oreilles !

Une personne sur trois souffre de troubles de l'audition parmi les plus de cinquante ans. Les jeunes aussi sont touchés : la surexposition au bruit que ce soit en boîte de nuit, avec un casque hifi ou en milieu professionnel. La 5e journée nationale de l'audition le 15 mai prochain sera l'occasion de se sensibiliser aux problèmes d'audition et à leurs solutions de prise en charge.
PUB

En France, une personne de plus de 50 ans sur trois souffrirait de troubles auditifs et cette proportion passe à 2 sur 3 au-delà de 65 ans. Or, 20% seulement de ces personnes sont appareillées. Ces troubles sont liés dans la plupart des cas à une perte de l'audition, ou presbyacousie, liée au vieillissement. Cependant, des personnes plus jeunes peuvent également en être atteintes, en particulier les adolescents et les personnes exposées à de forts bruits dans leur cadre professionnel. Les troubles provoqués par une surexposition sonore vont de la presbyacousie à l'hyperacousie (perception exacerbée des sons), en passant par les acouphènes (perception erronée d'une sensation sonore, bourdonnement ou sifflement) et autres troubles de l'audition.

PUB
PUB

Une campagne nationale

Pour sensibiliser à ces différents problèmes et aux possibilités existantes pour les traiter, le ministère délégué à l'enfance, à la famille et aux personnes handicapées, lance le 15 mai prochain la 5e journée nationale de l'audition. Parrainée par la ville de Paris, elle sera l'occasion d'une campagne d'information et de prévention sur la perte auditive. Des opérations de dépistage seront également organisées dans différentes mairies de France et un colloque sur la malentendance sera organisé les 13 et 14 mai à Paris par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).

Les jeunes, cible N° 1

Les jeunes sont fréquemment en surexposition sonore dans les boîtes de nuits, en écoutant de la musique à niveau élevé avec différents casques ou baladeurs. Avec pour slogan « Nos oreilles, on y tient ! », les centres régionaux d'information jeunesse (CRIJ), les mutuelles étudiantes et d'autres partenaires de la campagne distribueront brochures et mini bandes dessinées aux jeunes.Des forums et tables rondes, réunissant spécialistes de l'audition, ORL et association de patients, tâcheront de sensibiliser le public jeune sur les risques de la musique amplifiée.

Publié le 13 Mai 2002
Auteur(s) : Dr Agnès Lara
Source : Site Internet www.
Voir + de sources
audition-info.org