Hypersensibilité au bruit : symptômes et causes possibles

© Istock

L’hypersensibilité aux bruits quels qu’ils soient, appelée hyperacousie, est un problème d’audition relativement rare et particulièrement pénible au quotidien. La personne perçoit en effet chaque son de manière amplifiée. Quels sont les symptômes de l’hypersensibilité auditive ? Quelles sont les causes de l’hyperacousie ?

PUB

Les symptômes de l’hypersensibilité au bruit

Une personne atteinte d’hypersensibilité aux bruits entend bien chaque son, mais les entend trop ! C’est-à-dire que le moindre bruit du quotidien qui lui parvient de manière amplifiée est vécu comme une agression, une douleur, ce qui rend son quotidien pénible, voire cauchemardesque. Le seuil de tolérance au bruit peut être très bas, de l’ordre de 60 décibels, lesquels correspondent à une conversation normale entre deux personnes, alors que ce même seuil pour une personne sans hyperacousie est de 120 décibels. Les symptômes de l’hypersensibilité au bruit sont donc des céphalées, de la fatigue, des sifflements ou bourdonnements au niveau d’une ou des deux oreilles (acouphènes), mais aussi un sommeil perturbé en raison de l’hyperacousie. Un tableau de symptômes proche de celui de la dépression.

PUB
PUB

Les causes de l’hypersensibilité auditive

L’hyperacousie peut être temporaire ou définitive, unilatérale ou bilatérale. Les travaux scientifiques n’ont pas permis jusqu’ici de cerner avec précision l’ensemble des causes de l’hypersensibilité auditive. On a pu toutefois identifier certains facteurs déclenchants : - Un traumatisme sonore unique ou répété : quand la personne a été exposée de façon isolée ou répétée à de forts décibels (boîte de nuit, explosion, travail dans un environnement très bruyant), le bruit a pu créer des lésions du nerf auditif et générer une hypersensibilité auditive. - Un choc émotionnel : le stress post-traumatique ou une forte anxiété peuvent entraîner une hyperacousie. - Un traumatisme crânien : un choc sur le crâne, une fracture du rocher. - Certains médicaments : certains traitements (certains antibiotiques, diurétiques, quinine, anti-inflammatoires, antidépresseurs) vont avoir un effet secondaire nocif sur l’audition. Ce sont les médicaments dits « ototoxiques ». - L’autisme. - L’âge avancé.

Comment traiter l’hyperacousie ?

Traiter l’hyperacousie passe souvent par le recours à des spécialistes de diverses disciplines : généraliste, ORL, psychologue, ostéopathe, sophrologue. On adapte le traitement en fonction de chaque personne, en travaillant sur sa gestion du stress, la rééducation de l’oreille aux bruits (reproduction de sons d’intensité et de fréquence variables pour réhabituer l’oreille aux bruits), la libération des tensions cervicales et/ou crâniennes. Enfin, les personnes qui souffrent d’hyperacousie peuvent porter un casque pour diminuer l’intensité des bruits perçus et donc les désagréments associés à cette hyperacousie.

En cas d’hypersensibilité auditive, il ne faut donc pas hésiter à en parler à son médecin. Des solutions existent, qui permettent d’améliorer la qualité de vie de ceux qui en souffrent.

Publié le 23 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : L’hyperacousie et sa prise en charge, Association France Acouphènes