Pourquoi vous devez manger de l’ail

Publié le 12 Mai 2014 | Mis à jour le 30 Mars 2015
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne
© Istock

Parce que c’est un alicament, c’est-à-dire un aliment qui a de multiples effets bénéfiques sur la santé et parce que l’ail nouveau arrive sur les marchés. 

PUB

La France est riche de variétés d’ail blanc (le plus courant), rose (comme celui de Lautrec ou d’Auvergne) ou encore violet comme celui de Cadours.

Originaire de l'Asie centrale, l’ail est cultivé et consommé depuis des millénaires : les Égyptiens en distribuaient aux esclaves qui construisaient les pyramides ; les Romains en prenaient pour leur petit-déjeuner. Hippocrate en a détaillé les vertus médicinales, le disant « chaud, laxatif et diurétique ». Les Croisés le ramenèrent en Europe et il devint alors panacée, même contre la peste et les démons ! La « sauce d'aulx », mélange d'ail pilé, de persil et d'oseille, était une des sauces médiévales la plus employée. Les vieux provençaux continuent de consommer au moins une gousse d'ail tous les jours et « l'aïgo boulido » est une soupe traditionnelle toujours prisée dans le sud.

PUB
PUB

Cette réputation médicinale millénaire a été aujourd'hui confirmée par de nombreuses études scientifiques : l'ail exerce une action antimicrobienne, antiallergique et antioxydante.

C'est pourquoi l’ail est bénéfique pour le système cardiovasculaire, abaissant le cholestérol et la tension artérielle ; il retarde le vieillissement des cellules, renforce les défenses immunitaires et jouerait aussi un rôle dans la prévention de certains cancers.

1 ou 2 gousses par jour, c’est quand même pas la mer à boire !

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés