Pilule ou stérilet ?

La pilule est le mode de contraception le plus utilisé. L'inconvénient de cette méthode vient de la contrainte d'une prise quotidienne, tout écart risquant de mener à une grossesse non désirée, voire à une interruption volontaire de grossesse. Le stérilet présente une alternative très intéressante, mais méconnue en raison de certaines idées fausses qui perdurent à tort.
Sommaire

Le stérilet : une méthode contraceptive réversible

Le stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU) est réversible et le retour à la fertilité est immédiat après le retrait. L'efficacité du DIU est encore plus grande que celle de la pilule (99% contre 92% selon l'OMS).

Le stérilet est indiqué chez les jeunes femmes n'ayant pas encore eu d'enfants

Le stérilet n'est absolument pas réservé aux femmes ayant déjà eu des enfants, qui décident de ne plus, ou de ne pas, en avoir. Pourtant, en France, seules 23% des femmes de 20 à 49 ans portent un stérilet contre 40% entre 40 et 44 ans. Cette constatation souligne bien l'idée erronée selon laquelle le stérilet n'est pas indiqué pour les jeunes femmes n'ayant pas encore eu d'enfant. D'où vient cette fausse croyance ? Le stérilet a été suspecté d'un risque infectieux, phénomène aujourd'hui démenti. Ce risque d'infection génitale haute est rare, il est lié à la pose et est essentiellement limité aux trois semaines suivant celle-ci. Il faut savoir qu'actuellement dans le monde, 150 millions de femmes ont recours à cette méthode contraceptive qu'est le stérilet.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Symposium laboratoire CCD Journées Pyrénéennes de Gynécologie, octobre 2007.