Omicron : les pays où le nouveau variant covid a été détecté

Alors que la 5ᵉ vague de l’épidémie de la COVID-19 met déjà la France sous pression, l’apparition d’un nouveau variant du coronavirus inquiète. Baptisé Omicron, il présente "un risque très élevé au niveau mondial", selon l’Organisation mondiale de la Santé. Détecté en Afrique du Sud fin novembre, il est déjà présent dans plusieurs pays. On vous les liste.
Omicron : les pays ou le nouveau variant covid a ete detecte

Alors que les contaminations à la covid-19 augmentent déjà fortement depuis plusieurs semaines, tous les regards se portent sur le nouveau variant B.1.1.529, dit Omicron. Cette souche a été détectée entre les 14 et 22 novembre dans la province du Gauteng, en Afrique du Sud. Si nous avons encore peu d'éléments sur cette mutation du coronavirus, sa propagation rapide inquiète. Face à cette nouvelle menace, plusieurs pays comme le Japon, l’Israël, le Maroc et la France ont durci leurs conditions d’entrée sur leur sol. Néanmoins, le variant Omicron a déjà réussi à franchir plusieurs frontières. La liste des pays où le B.1.1.529 a été détecté dans ce diaporama.

Omicron : "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l’OMS

L’OMS met en garde contre le variant Omicron qui représente selon elle "un risque très élevé". "Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont préoccupantes. Les données préliminaires suggèrent un risque accru de réinfection avec cette variante, par rapport aux autres COV", a expliqué l’Organisation.

Mais, sa dangerosité et sa transmissibilité n'ont pas encore été déterminées. "En fonctions de ces caractéristiques, il pourrait y avoir de futurs pics de Covid-19, qui pourraient avoir des conséquences sévères en fonction de différents facteurs et en particulier où ces pics se produiraient", Toutefois, "à ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n’a été rapporté", précise l’OMS. 

Variant B.1.1.529 : 8 cas potentiels en France

Dans un point publié le 28 novembre 2021, le gouvernement français a révélé qu’il y avait 8 personnes suspectées d'être infectées par le variant Omicron sur le territoire national : "le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais.” Il peut toutefois prendre plusieurs jours.

Le ministère de la Santé précise "dès que ces cas possibles ont été identifiés, et avant même l’obtention des résultats du séquençage, les mesures renforcées d’identification et d’isolement des cas possibles et de leurs personnes contacts à risque ont été mises en œuvre. L’ensemble des contacts à risque continuent d’être suivis par l’Assurance maladie et les Agences régionales de Santé".

Pour tenter de freiner la progression du variant, tous les vols en provenance de sept pays d’Afrique Australe (Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Zimbabwe) sont suspendus jusqu’au 1ᵉʳ décembre

De plus, toute personne en provenance de Mayotte ou de La Réunion et à destination du reste du territoire national doit être munie d’un résultat de test ou d’examen de dépistage négatif réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement depuis le 28 novembre.

Afrique du Sud

1/13
Omicron : les pays où le nouveau variant covid a été détecté

La présence du variant Omicron en Afrique du Sud a été rapporté le 24 novembre 2021. C'est le premier pays à avoir détecté cette nouvelle mutation. Au 28 novembre, 99 cas ont été diagnostiqués.

Israël

2/13
Omicron : les pays où le nouveau variant covid a été détecté  

Hong Kong

3/13
Omicron : les pays où le nouveau variant covid a été détecté  

République Tchèque

4/13
Omicron : les pays où le nouveau variant covid a été détecté  
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/les-autorites-sanitaires-francaises-surveillent-les-cas-possibles-de-personnes