Manque de soleil, manque de vitamine D !

Publié le 23 Juillet 2012 | Mis à jour le 23 Juillet 2012
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© Istock

Le soleil aura été le grand absent de ce début d’été pour tous les Français n’habitant pas sur la Côte d’Azur.

Du coup, le nombre de Français carencés en vitamine D devrait encore augmenter. Dans un rapport très complet, l’Académie de médecine redéfinit nos besoins quotidiens en vitamine D.

Elle fait aussi des recommandations en faveur du dosage de la vitamine D et de sa supplémentation.

PUB

80% des Français manquent de vitamine D

80% des Français manquent de vitamine D, dont 20 % qui en sont carencés.

C’est beaucoup quand on sait à quel point cette vitamine est importante pour notre santé. Les Académiciens notent ainsi que la vitamine D, en plus de son rôle classique en prévention du rachitisme chez l’enfant et de l’ostéoporose chez l’adulte :

  • diminue de manière générale notre risque infectieux, en particulier chez les asthmatiques et les nourrissons,
  • diminue le risque de sensibilisation alimentaire chez les enfants,
  • est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires en cas de déficit,
  • améliore la tension artérielle chez les patients hypertendus et diminue les problèmes musculaires chez ceux prenant des statines contre l’excès de cholestérol,
  • a un effet bénéfique sur le risque de diabète,
  • aurait un effet bénéfique en prévention des cancers,
  • a un effet protecteur sur le système nerveux central, une carence en vitamine D étant très souvent retrouvée chez les patients atteints d’une sclérose en plaques.

Pas la peine de s’exposer davantage au soleil

Il n’est donc pas bon de manquer de vitamine D et l’on peut légitimement se demander ce qu’il faut faire en prévention.

PUB
PUB

Faut-il par exemple s’exposer davantage au soleil, sachant quela vitamine D est produite lors d’une réaction entre les rayons UVet les stérols de la peau ?

L’Académie de médecine n’y est pas favorable et recommande plutôt de doser la vitamine 25 (OH)D dans le sang et de prendre des compléments de vitamine D en fonction du résultat.

Elle recommande notamment que ce dosage sanguin de la vitamine D soit pratiqué plus fréquemment au cours des maladies osseuses, digestives, intestinales ou rénales.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés