Cannabis : l’impact sur la santé des jeunes

Le cannabis est une plante psychotrope qui, consommée sous forme d’herbe (marijuana) ou de résine (haschich, shit) peut être délétère sur le cerveau de 5 à 10% des jeunes consommateurs. Explications.

PUB

Cannabis : certains essaient, d’autres accrochent

La consommation de cannabis débute, en moyenne, vers 14-15 ans. A 17 ans, 40% des adolescents ont déjà fumé au moins un joint. Souvent l’expérimentation se fait avec les copains, après les cours ou lors d’une fête. « Certains jeunes vont se contenter d’essayer et d’autres vont accrocher », souligne le Pr Michel Reynaud, addictologue à l'hôpital Paul Brousse à Paris. Environ 10% des garçons fument régulièrement contre 3% des filles. Y-a-t-il un profil particulier ? Pr Reynaud : « Il y a des jeunes qui ont besoin de sensations fortes et chez qui l’expérience initiatique est de cet ordre. Chez d’autres qui souffrent d’une mauvaise image d’eux-mêmes, le cannabis peut venir apaiser les angoisses, mettre à distance les problèmes et faciliter les relations avec les autres ».

PUB
PUB

Dégâts du cannabis chez 5 à 10% des fumeurs

Comme avec l’alcool et le tabac, plus on consomme tôt, plus le produit risque d’entrainer une dépendance, plus les effets du cannabis peuvent altérer la santé. « Le cannabis est particulièrement dangereux sur le cerveau des adolescents car ce dernier est en train de maturer des zones impliquées dans l’autonomie, la prise de décisions, l’intérêt, la communication... Or, sous l’effet du produit, cette maturation se fait moins bien », explique le spécialiste. En cause, une substance psychoactive, le THC, (tétrahydrocannabinol) qui se concentre dans le système nerveux. Elle provoque des dégâts chez 5 à 10% des gros consommateurs, ceux qui fument tous les jours ou trois à quatre fois par semaine et plusieurs joints à chaque fois.

Publié le 28 Avril 2016 | Mis à jour le 02 Mai 2016
Auteur(s) : Brigitte Bègue, journaliste santé
Source : Entretien avec le Pr Michel Reynaud, psychiatre et addictologue à l’hôpital Paul Brousse à Paris, coordinateur du portail Addict’Aide : https://www.e-sante.fr/addictions-site-pour-aider-personnes-dependantes/breve/624
Brochures « Cannabis, ce qu’il faut savoir » et « Les risques expliqués aux parents » sur le site de l’Institut national de la prévention et d’éducation à la santé : www.inpes.sante.fr