Intoxications, interactions... : ces fruits banals peuvent vous mettre en danger

Publié le 14 Mai 2019 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Les fruits, alliés d’une alimentation saine et équilibrée, peuvent cependant aussi... nous rendre très malade. Certains sont acides, voire toxiques, d'autres totalement incompatibles avec des traitements courants. Le point avec Alexandra Retion, nutritionniste.
PUB
© Istock

 

Des noyaux toxiques

On connaît tous les nombreuses vertus des fruits pour la santé. On n'entend en revanche rarement parler de fruits à éviter lorsqu'on est sous traitement médicamenteux, ou encore des règles à respecter pour qu'ils ne nous rendent pas malade. A tort, car les fruits et légumes comportent de vrais risques. 

Parmi les risques méconnus des fruits, il y a d'abord ceux que comportent leurs noyaux. Certaines personnes auront effectivement tendance à croquer un peu, voire beaucoup le noyau de leurs fruits. Elles ne devraient pas.

PUB

Alexandra Retion notre nutritionniste explique qu’il faut mieux éviter. Les noyaux contenus par exemple dans l’abricot, la pêche, la prune et les cerises peuvent être assez toxiques et mener à un empoisonnement. Il est donc recommandé d’enlever le noyau et de ne surtout pas s’amuser à le sucer.

PUB

L’abricot, la prune et la cerise sont au top 3 des fruits les plus dangereux pour la toxicité de leur noyau : ils contiennent naturellement de faibles quantités de cyanure. Or une quantité à haute dose peut être mortelle.

La nutritionniste rassure cependant, même s'il ne faut pas croquer, les cas d'intoxications sont rares. Il faut en effet avaler des noyaux en quantité importante pour risquer un empoisonnement grave. 

Autre risque méconnu des fruits : leur acidité. Adeptes du verre de citron pressé le matin, méfiez-vous. Même si ce fruit dispose de nombreuses vertus, il peut avoir un impact négatif sur votre santé.

Il faut faire attention aux doses. En petites quantités, le citron aide à blanchir les dents par exemple, mais, comme tout aliment acide, en grande quantité, il abîme l’émail et favorise ainsi une sensibilité dentaire au chaud et au froid.

Le citron peut également irriter les muqueuses et provoquer des aphtes. L’absorption régulière de citron peut aussi provoquer des brûlures d’estomac. S’il aide à digérer, en trop grande quantité, il peut provoquer des nausées avec des reflux gastro-oesophagiens, et des douleurs abdominales.