Le syndrome de l'essuie-glace : comment le traiter ?
© Adobe Stock

Les médicaments

Lesquels : "on utilisera des anti-inflammatoires locaux, mais aussi des massages localisés profonds. Dans les cas où ce traitement ne suffit pas, il sera prescrit une ou plusieurs injections PRP* ou des infiltrations de dérivés cortisoniques au niveau de la zone d’inflammation. On peut également utiliser la physiothérapie avec les ondes de chocs", explique le Dr Bacquaert.

PUB
PUB

Pourquoi : ces médicaments vont permettre de diminuer la douleur. "Avec l’arrêt temporaire du sport, le traitement sera efficace après trois à quatre semaines."

La cryothérapie

C’est à dire : il s’agit d’un traitement de l’organisme par le froid. La zone d’inflammation est soumise à une température très froide pendant quelques minutes. Le froid provoque une diminution du gonflement des articulations et limite la formation des oedèmes. Cette technique se pratique chez un kinésithérapeute.

Comment : "le froid sera d’abord appliqué en massage local puis si besoin 3 à 10 séances dans des cabines individuelles seront réalisées chez le kiné", explique le Dr Bacquaert.

* Plasma Riche en Plaquettes

Source : Remerciements au Dr Patrick Bacquaert, consultant en médecine du sport et médecin chef de l’IRBMS (Institut de recherche du bien-être, de la médecine et du sport santé)