Le régime cétogène pourrait réduire les performances des sportifs

Publié par Anne Valois, journaliste santé le Mercredi 02 Mai 2018 : 13h00

Se priver de glucides n'est pas rentable, si vous souhaitez améliorer vos capacités sportives. Une petite étude américaine suggère qu'au contraire, le régime cétogène nuit aux performances physiques.

© Istock
PUB

C'est un des régimes les plus en vue depuis quelques années : le régime cétogène. Très contraignant, il consiste à priver le corps de la majorité de ses apports en glucides. Utile dans certaines maladies – comme l'épilepsie –, il permettrait aussi d'améliorer ses capacités physiques.

C'est en tout cas ce que croient savoir certain.e.s adeptes de sport. Mais une petite étude, menée par l'université de Saint-Louis (Etats-Unis), suggère le contraire. Loin d'apporter les bénéfices attendus, le régime cétogène aurait tendance à limiter la performance, d'après les travaux parus dans le Journal of Sports Medicine and Physical Fitness.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont recruté 16 hommes et femmes qui ont été séparés en deux groupes. Les un.e.s ont suivi le régime cétogène pendant 4 jours, les autres ont consommé des plats riches en glucides.

Des tests sportifs peu concluants

Bien suivi, le régime cétogène a un objectif précis : "affamer" le corps de certains nutriments. "Si l'organisme est suffisamment privé de glucides, il produit des corps cétoniques, en guise de substituts", explique Edward Weiss, co-auteur de cette étude. Ils servent de carburant au corps.

"C'est un système de sauvegarde d'urgence, qui nous permet de survivre quand nous affrontons une famine", résume le chercheur. Mais ce processus n'est pas sans risque, puisqu'il provoque une acidose, qui se caractérise par un excès d'acidité dans l'organisme.

Les effets indésirables ne s'arrêtent pas là. Les sportifs et sportives qui y recourent, dans l'espoir d'améliorer leur performance, se verront déçus. Pour évaluer l'impact de ce régime, les scientifiques ont fait passer deux tests aux volontaires après 4 jours : du vélo et un test "yo-yo" qui consiste à alterner les phases d'exercice intense et de repos.

PUB
PUB

Des répercussions au quotidien

Ces exercices, dits en anaérobie, augmentent la consommation de glucides par l'organisme. Sans surprise, les personnes qui ont suivi le régime cétogène s'en sortent donc moins bien. La puissance moyenne est moins élevée dans ce groupe, tout comme le pic. La distance parcourue au cours des tests est aussi plus faible.

Cette perte de puissance peut s'observer au quotidien, d'après Edward Weiss. "Pour quelqu'un de peu entraîné, ce système métabolique est utilisé pour monter les marches. La plupart des gens le mobilisent sans même le savoir", souligne-t-il.

La conclusion de ce chercheur n'a rien d'étonnant : "A moins d'une bonne raison, les athlètes devraient éviter ce régime pauvre en glucides." D'autant que, dans de nombreux cas, il est mal suivi et le déficit en sucres et compensé par un apport en gras.

PUB
PUB
A lire aussi
Besoins nutritionnels des sportifsPublié le 25/02/2002 - 00h00

Le sport modifie certains besoins nutritionnels mais pas systématiquement : tout dépend du type de sport que l'on pratique et surtout de sa fréquence, de son intensité et de la durée de l'exercice musculaire qui mobilisent plus ou moins d'énergie et de nutriments entraînés par la dépense...

Plus d'articles