Excès de sel et santé : mauvais même dans les scléroses en plaques

Publié le 09 Septembre 2014 | Mis à jour le 15 Septembre 2014
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© getty

Trop de sel expose au risque d’être atteint d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque et d’ostéoporose. À ces raisons majeures se rajoute aujourd’hui le risque d’aggraver une sclérose en plaques si on en est victime.

Plus que jamais, le sel devient un ennemi silencieux à bien connaître pour en limiter les effets négatifs sur notre santé.

PUB

Le sel est indispensable et dangereux à la fois. Il est précieux, car il a représenté, pendant des siècles, notre unique façon de conserver nos aliments. Les salaisons des viandes et des poissons permettaient d’en disposer tout l’hiver. Le sel était si précieux qu’il fut même l’objet d’un impôt spécifique, la gabelle. Il est aussi appréciable car il contribue à donner du goût à certains plats qui paraîtraient trop fades sans lui. Il est enfin nécessaire à notre santé, notamment pour pouvoir garder l’eau de notre organisme en pleine chaleur.

PUB
PUB

Sel et hypertension artérielle

Mais le sel peut aussi être toxique dès lors qu’il est consommé en excès. Le plus connu de ses effets négatifs est certainement l’hypertension. Comme le sang doit garder constante sa concentration, s’il contient trop de sel, l’organisme retient de l’eau dans les artères afin de le diluer, ce qui entraîne une augmentation de la tension artérielle. Si cette perturbation devient chronique, une hypertension artérielle chronique se met en place et l’on doit alors prendre des antihypertenseurs et… réduire sa consommation de sel.

Sel et insuffisance cardiaque

L’autre conséquence négative sur le plan cardiovasculaire d’une consommation excessive de sel est l’insuffisance cardiaque qui résulte soit, de l’hypertension artérielle elle-même qui finit par user le cœur, soit d’un effet direct sur le cœur lui-même.

Mots-clés : Sel, Alimentation, Sante
Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés