Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Une nouvelle hausse des contaminations à la covid-19 est observée ces derniers jours. La cause : deux sous-lignages d’omicron baptisés BA.4 et BA.5.
Covid-19 : un debut de rebond epidemique nourri par BA.4 et BA.5

De nouveaux variants semblent redonner un peu de vigueur à l’épidémie de COVID-19. Les avancées des sous-lignages issus d’OmicronBA.4 et BA.5 en France inquiètent certains professionnels de la santé alors qu’une légère hausse des cas est observée.

BA.4 et BA.5 : vers une 7ᵉ vague ?

La courbe de contamination au coronavirus montre des signes de légère reprise depuis début juin. Selon les données publiées sur le site covidtracker, 22 952 personnes ont été testées positives à la covid-19 le 7 juin. Cela représente une augmentation de 29,3 % en moyenne sur sept jours.

Le dernier point de Santé Publique France avait noté "une hausse de la présence de la mutation en position L452 aux tests de criblage (12% en S21) était à nouveau observée cette semaine en lien avec l’augmentation de certains sous-lignages d’Omicron dont BA.4 et BA.5. Ceci est d’ailleurs confirmé par les données de séquençage qui montraient une augmentation de la détection de ces sous-lignages", a expliqué Santé Publique France dans son point du 3 juin dernier.

En effet, les deux mutations du variant Omicron étaient présentes respectivement dans 0,8% et 5% des séquençages effectués lors de l’enquête flash de la 20ᵉ semaine de 2022. La semaine précédente, ils représentaient seulement 0,5% et 1,5% des tests positifs.

Le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l'université de Genève, alerte face à cette hausse des cas liés aux deux sous-variants identifiés en Afrique du Sud en janvier et février 2022.

"Il semble que l'on reparte sur une nouvelle vague", a-t-il confié au micro de France info le 3 juin dernier. "de plus en plus, dans toute l'Europe, quand on séquence le génome des virus que l'on identifie, ce sont de plus en plus souvent des BA4 et des BA5" a-t-il noté.

L’Hexagone n’est pas la seule à observer une reprise des contaminations en lien avec ces deux mutations d’Omicron. "Le Royaume-Uni, l'Allemagne ou la Suisse" sont à "des niveaux voisins de rebond", précise l’expert. Elles sont par ailleurs responsables de la nouvelle vague de la COVID-19 enregistrée au Portugal.

"L'avantage de croissance observé actuellement pour BA.4 et BA.5 est probablement dû à leur capacité à échapper à la protection immunitaire induite par une infection ou une vaccination antérieure, en particulier si celle-ci a diminué avec le temps", prévient un rapport du Centre européen de contrôle des maladies.

Le sous lignage L452, auquel sont liés BA.4 et BA.5, représente 100 % des contaminations dans 12 départements français. Découvrez-les en images.

Tarn-et-Garonne

1/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Pyrénées-Atlantiques

2/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Puy-de-Dôme

3/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Nièvre

4/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Meurthe-et-Moselle

5/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Isère

6/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Indre

7/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Côtes-d'Armor

8/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Cher

9/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Charente

10/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Hautes-Alpes

11/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Ain

12/12
Covid-19 : un début de rebond épidémique nourri par BA.4 et BA.5

Dans ce département, la mutation L452 représente 100% des cas de la covid-19.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://covidtracker.fr/dashboard-departements/, consulté le 8 juin 2022
https://www.ecdc.europa.eu/en/news-events/epidemiological-update-sars-cov-2-omicron-sub-lineages-ba4-and-ba5
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-il-semble-que-l-on-reparte-sur-une-nouvelle-vague-affirme-l-epidemiologiste-antoine-flahault_5176627.html