Contamination bactérienne : des reblochons responsables d'infection chez de jeunes enfants

Les lots de reblochons de la marque Pochat et Beulet provenant de la Société fromagère d'Etaux sont retirés du marché à la suite de deux cas d'intoxications alimentaires sévères chez de jeunes enfants de moins de trois ans qui ont mangé ces fromages infectés. Ces lots ont été contaminés par la bactérie Escherichia coli de type O26.
© Adobe Stock

Deux enfants de moins de trois ans ont développé une intoxication sévère après avoir consommé du reblochon entier au lait cru qui a été produit sur le site d'Etaux en Haute-Savoie par la Société Fromagère d'Eteaux.

Quels sont les produits concernés ? Dans un communiqué de presse du 20 décembre 2018, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation informe que les reblochons potentiellement impliqués qui sont retirés et rappelés sont les lots de reblochons commercialisés sous les marques Pochat et Beulet estampillés FR 74.116.050 CE. La Direction générale de la Santé se refuse pour l'heure à donner des précisions sur l'état de santé des deux enfants.

Les produits concernés sont les suivants :

  • Dénomination : REBLOCHON DE SAVOIE AOP
  • Marque commerciale : POCHAT et Fils
  • Lot : 185394214
  • DLUO : 24/12/2018
  • Présentation : fromage entier de 450g emballé
  • Marque sanitaire (estampille) : FR 74.116.050 CE
  • Enseignes : l'ensemble des enseignes est concerné.
  •  
  • Dénomination : REBLOCHON DE SAVOIE AOP
  • Marque commerciale : BEULET
  • Lot : 185394230         
  • DLUO : 10/12/2018
  • Présentation : fromage entier de 450g emballé
  • Marque sanitaire (estampille) : FR 74.116.050 CE
  • Enseignes : l'ensemble des enseignes est concerné.

Des investigations sont actuellement en cours dans les élevages laitiers et dans l'entreprise afin de déterminer la source de la contamination par Escherichia coli O26.

Afin de répondre au mieux aux interrogations éventuelles des consommateurs, la Société Fromagère d'Eteaux met à leur dispositon le numéro de téléphone suivant : 0 805 805 950, de 8h à 19h.

Escherichia coli (E. coli) est une bactérie qui s’établit dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud. La majorité des souches de E. coli sont inoffensives, quelques-unes seulement sont pathogènes.

Les fromages contaminés particulièrement dangereux chez les jeunes enfants et les femmes enceintes

Les autorités sanitaires demandent aux personnes qui détiendraient ces lots de reblochons et qui ne les ont pas encore mangé de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils les ont achetés. Une contamination par la bactérie Escherichia coli de type O26 peut être particulièrement grave chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées.

Trois symptômes doivent alerter :

  • diarrhées
  • douleurs abdominales
  • vomissements

Si vous exprimez ces symtômes et que vous avez mangé du reblochon, consultez au plus vite votre médecin traitant en lui indiquant votre consommation. S'il n'y a présence d'aucun symptôme dans les 10 jours après la consommation, il est alors inutile de s'inquiéter et d'aller chez le médecin.

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation rappelle que de manière générale, les jeunes enfants et les femmes enceintes doivent éviter par précaution le lait cru et les fromages à base de lait cru. Il est recommandé de consommer de préférence les fromages à pâte pressée cuite (Emmental, Comté etc), les fromages fondus à traiter et les fromages au lait pasteurisés.

Le syndrome hémolytique et urémique (SHU)

Santé Publique France, en lien avec le Centre national de référence des Escherichia coli poursuit la surveillance renforcée des syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) qui sont susceptibles de survenir à la suite de la consommation de produits contaminés par la bactérie Escherichia coli de type O26 afin de détecter d'éventuels nouveaux cas en lien avec cette consommation. Le SHU est une maladie plutôt rare en France : entre 100 et 150 cas chaque année.
Le SHU est une maladie grave qui se manifeste d'abord avec de la diarrhée souvent avec du sang, des douleurs abdominales et parfois des vomissements. Ces symptômes sont susceptibles d'évoluer après une semaine environ vers un SHU (dans 5 à 8% des cas). La personne contaminée présente alors des signes de grande fatigue, de pâleur, une diminution du volume des urines, qui deviennent plus foncées, et parfois des convulsions. Il n'a pas été établi que les deux enfants contaminés souffrent de ce syndrome.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.