Comment contrôler son asthme et éviter les crises ?

© Istock

Pour une bonne qualité de vie et prévenir les crises d’asthmel’asthmatique doit réussir à bien contrôler son asthme.

Les traitements vont l’aider, tout comme l’application de certains gestes dans la vie quotidienne. 

Quels sont les bons réflexes pour gérer son asthme au quotidien ?

Publicité

L’objectif de l’asthmatique : bien contrôler son asthme

En France, 4 millions de personnes sont asthmatiqueset la maladie est en constante progression.

Un asthmatique sur deux ne prend pas correctement son traitement.

Bien contrôler son asthme, c’est :

  • Réduire le nombre et l’intensité des crises d’asthme.
  • Limiter les symptômes respiratoires durant la journée et la nuit (et ainsi améliorer la qualité de son sommeil).
  • Bien suivre son traitement.

    Les médicaments permettent réellement de contrôler la majorité des asthmes. Pourtant en France, on estime que 40 % des personnes asthmatiques ne suivent pas correctement leur traitement.

  • Pratiquer normalement ses activités quotidiennes (sportives, professionnelles, de loisirs…).

Un asthme "bien contrôlé" se traduit par une vie "plus normale" avec très peu de symptômes durant la journée, pas de reveil nocturne et une vie active où l'activité physique est possible.

Alors comment contrôler son asthme et minimiser les retentissements de l’asthme dans la vie quotidienne ?

Asthme : quels sont les bons réflexes au quotidien dans la maison ?

Pour bien gérer son asthme dans la vie quotidienne, il convient d’identifier les facteurs déclenchant des crises dans la maison notamment (substances irritantes, allergisantes, polluantes) et de s’y soustraire. Si un traitement préventif est prescrit, ne pas l’arrêter sans l’avis de votre médecin. Le prendre tous les jours, même si vous allez bien.

  • Faites très régulièrement le ménage, y compris dans la chambre et éliminez au maximum les nids à poussière : penderie, placard…
  • Évitez les tapis et les rideaux. À défaut, lavez-les régulièrement.
  • Évitez les tentures, les meubles (canapé en tissu, chaise capitonnée) et toute sorte de décoration susceptibles de retenir la poussière.
  • Évitez les plantes allergisantes.
  • Tout meuble neuf en bois dégage des composés organiques volatils (COV) irritants. Vous devez donc aérer davantage pendant plusieurs mois ou exposer votre meuble quelque temps dans un endroit ventilé (garage, véranda…) avant de l’installer chez vous.
  • De même, de nombreux produits de bricolage diffusent des substances toxiques : vernis, peintures, colles, cires, et même les produits désodorisants et de nettoyage : apprenez à vous en passer.

  • Aérez tous les jours chaque pièce, en dehors des pics de pollution.
  • Particulièrement dans la cuisine et dans la salle de bain, luttez contre les moisissures. En matière de moisissures, l’eau de javel est très efficace.
  • Méfiez-vous de certains produits ménagers (portant le logo "toxique") et évitez les aérosols.
  • Contre les acariens et les poils d’animaux, évitez de laisser entrer les animaux et interdisez-leur la chambre.
  • Et bien sûr, évitez tout tabagisme actif ou passif.
 
Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 27 Avril 2012 : 12h31
Mis à jour le Jeudi 30 Octobre 2014 : 16h02
Source : Asthme et allergie, http://asthme-allergies.org.
http://www.irdes.fr