Cholestérol : oméga-3 ou médicaments ?

Comment s'y prendre pour prévenir les maladies cardiovasculaires ? Prendre des statines, c'est-à-dire des médicaments anti-cholestérol, diront certains. D'autres conseilleront de se tourner vers les oméga-3. Cette dernière solution semble plus efficace que la première si l'on en croit les résultats comparatifs de cette nouvelle étude.
Publicité

Les oméga-3 protègent notre système cardiovasculaire

Les effets préventifs des oméga-3 sur le système cardiovasculaire sont connus depuis longtemps. Dès les années 70, la faible prévalence des maladies coronariennes chez les esquimaux du Groenland a été attribuée à leur régime alimentaire riche en poissons gras, et donc riche en acides gras polyinsaturés, famille à laquelle appartiennent les oméga-3. Depuis, les vertus des oméga-3 n'ont cessé de croître jusqu'à leur apogée, célébrée par la parution très médiatisée du livre « Guérir » de David Servan-Schreiber.

Et aujourd'hui, tous les rayons frais proposent des margarines et bien d'autres produits enrichis en oméga-3. Parallèlement, les recommandations nutritionnelles préconisent de manger du poisson au moins deux fois par semaine, en privilégiant les poissons gras comme le saumon, la truite, le hareng, le maquereau, la sardine, etc., tout en évitant les gros poissons prédateurs (car ils accumulent les métaux lourds).

Publicité
Publicité

En matière de prévention cardiovasculaire, on en vient naturellement à se demander, lequel des deux, traitement médicamenteux ou oméga-3, est le plus efficace ?

En prévention cardiovasculaire, les oméga-3 sont plus efficaces que les médicaments (statines)

Pour répondre à cette question une équipe de chercheurs suisses a passé en revue près de 100 études portant sur l'effet de différents produits anti-cholestérol sur la mortalité coronarienne. Au final, l'ensemble des données a porté sur plus de 140.000 patients et autant de sujets témoins.

La palme de l'efficacité revient aux oméga-3, les statines n'arrivant qu'ensuite. En effet, les personnes traitées par statines voient leur risque de décès diminuer de 13%, tandis que celles qui prennent des oméga-3 ont un risque qui chute de 23%. Concernant le risque de décès par maladie cardiaque, il baisse un peu avec les statines (-22%) et beaucoup avec les oméga-3 (-32%).

Les auteurs rappellent que les oméga-3 n'ont été étudiés qu'en prévention secondaire, après un premier infarctus, alors que le dossier des statines est plus complet. Surtout, on peut regretter le peu d'études sur l'efficacité de l'association statines / oméga-3.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 10 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 23 Février 2015 : 17h09
Source : Studer M., Arch. Intern. Med., 165 (7) : 725-30, 2005.