Bière
La bière est la boisson fermentée et alcoolisée la plus répandue dans le monde. Elle est le produit de la fermentation d'orge germée et de houblon. Sous un aspect assez inoffensif, la bière n'est pas sans danger. Elle est, comme toutes les boissons alcoolisées à consommer avec modération.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sommaire

Quels sont les différents types de bière ?

Plusieurs classifications existent dans le monde complexe de la bière.

La plus courante est celle qui est faite selon la couleur :

  • Les bières blondes qui se boivent fraîches, mais jamais glacées.

  • Les bières brunes : leur couleur vient d'un chauffage plus ou moins fort du malt, ce qui développe des caramels.

    Elles se boivent chambrées, à température ambiante.

    Ces bières brunes sont souvent les plus riches en alcool.

  • Les bières blanches qui sont à base de froment.

Une autre classification existe en fonction du degré d'alcool contenu dans les bières :

  • Bières bock ou ordinaire : 3,5 % Vol (28 g d'alcool par litre).

  • Bières de luxe : 4 % Vol (32 g par litre).

  • Bières spéciales : 5 % Vol ou plus (40 g ou plus par litre).

On distingue aussi les :

  • Bières sans alcool : leur teneur en alcool est de 0,5 % Vol.

  • Bières "allégées" ou "basses calories" : elles ne contiennent pas de glucides mais autant d'alcool que les bières de luxe.

Bière, santé et nutrition

La bière contient de l'eau, 3,5 à 5 % ou même plus d'alcool, de petites quantités de sels minéraux et de vitamines du groupe B, 4 à 7% de glucides.

Ceux-ci sont éliminés dans les bières dites "allégées" ou "basses calories", qui contiennent pourtant autant d'alcool que les bières "de luxe", soit 5% et plus.

La bière est une boisson qui favorise l'alcoolisme chronique. Son conditionnement en petites bouteilles ou en boîte facilite sa consommation partout, en toutes circonstances. Les petites quantités d'alcool qu'elle contient contribue à une imbibition permanente quand on en boit régulièrement sans qu'une ivresse spectaculaire ne s'installe vraiment.

La bière est très désaltérante.

Nombre de vertus sont attribuées à la bière qui n'ont jamais été vérifiées scientifiquement.

La bière serait calmante : on a longtemps évoqué le calme particulier des buveurs de bière en l'attribuant à une substance particulière contenue dans le houblon et non à un très possible abrutissement dû à l'alcool. Aucune étude sérieuse n'a vérifié cet effet du houblon.

Depuis toujours, on prétend que la bière, et surtout la brune, stimule la production de lait maternel. Aucune étude scientifique n'a jamais démontré cet effet. Cette pratique qui existe encore dans certaines régions est dangereuse car l'alcool de la bière passe dans le lait maternel et alcoolise le nourrisson. Nul n'a encore osé prendre le risque de saouler des nourrissons pour vérifier scientifiquement cette vieille croyance.

Quelques études ont montré qu'une consommation modérée de bière protégeait de la maladie cardiovasculaire, de même que le vin. Il semblerait que cette protection soit plutôt due à l'alcool.

Comme toutes les boissons alcoolisées, la bière est à consommer avec modération. La bière sans alcool est fort pratique et sans danger.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :