Vitamine B1 (Thiamine) et ses rôles

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 28 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 29 Septembre 2008 : 02h00
-A +A
L'histoire de la découverte de la vitamine B 1 est liée au béribéri, maladie mortelle qui se traduit par une grave atteinte du système nerveux. Il était déjà connu en Chine 2600 ans avant J.-C. Jusqu'au début du 20ème siècle, le béribéri a décimé les populations asiatiques qui se nourrissaient essentiellement de riz poli.

En 1890, un chimiste Eijkmann en faisant une expérimentation sur des animaux leur provoqua la maladie puis les guérit en leur administrant une substance soluble contenue dans l'enveloppe du riz. Quelques années plus tard, un autre chimiste, Grijns, émit l'idée qu'il existait dans l'alimentation une substance indispensable au bon fonctionnement du système nerveux, et que son absence était responsable du béribéri. On donna du riz complet aux malades et on les vit alors guérir. En 1910, Funk isola enfin la substance en question et la baptisa "vitamine", "amine" nécessaire à la "vie". Plus tard, cette première vitamine découverte et identifiée prit le nom chimique de thiamine. Mais sa synthèse ne fut faite qu'en 1936.

Les rôles de la vitamine B1

La vitamine B1 est hydrosoluble. Elle est très fragile car elle est facilement détruite par l'oxydation et la chaleur. L'organisme possède une faible réserve de vitamine B1 : 30 mg environ (chez un homme adulte). La vitamine B1 joue un rôle important dans tout le métabolisme énergétique. Elle est nécessaire à la formation d'un enzyme qui permet, par toute une série de réactions chimiques, l'assimilation des glucides. Or ceux-ci sont les uniques fournisseurs d'énergie des cellules du système nerveux : elles ne se nourrissent que de glucose. La vitamine B1 est également nécessaire au métabolisme de l'alcool. La vitamine B1 jouerait également un rôle de neurotransmetteur. Elle est en tout cas fondamentale dans le fonctionnement du système nerveux central (cerveau et nerfs). Le métabolisme de la vitamine B1 interfère avec celui d'autres vitamines : vitamine B 2, vitamine B 6, vitamine P P, acide pantothénique et folates.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 28 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 29 Septembre 2008 : 02h00
A lire aussi
Vitamines : généralités Publié le 28/06/2001 - 00h00

Les vitamines sont des substances indispensables à la croissance, à la reproduction et au bon fonctionnement de tous les organes du corps.

Vieillissement réussi ?... Pensez aux vitamines ! Publié le 17/08/2001 - 00h00

Les vitamines sont des micro-nutriments indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, que l'homme est pour la plupart incapable de fabriquer. En général, par le biais d'une alimentation équilibrée et diversifiée, chacun d'entre nous s'applique à en absorber sa ration quotidienne. Mais...

Pas de cosmétiques pour bébé ! Publié le 29/09/2008 - 00h00

Non soumis à la même réglementation que les médicaments, les produits cosmétiques contiennent parfois des produits toxiques. Or ces mêmes cosmétiques sont offerts sous la forme d'échantillons gratuits aux mamans avant même leur sortie de maternité. Une opération marketing qui met en...

Les bactéries amies de notre santé Publié le 07/12/2016 - 13h41

Quelles sont les interrelations entre nos bactéries et le reste de l’organisme ? Certaines maladies peuvent survenir en cas de déséquilibre : maladies digestives, surpoids, obésité, diabète… Nous naissons stériles. Mais dès les premiers instants de notre vie, nous sommes envahis par des...

Plus d'articles