Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Trop de cholestérol ? Ne pas compter que sur les statines

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Août 2014 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 11 Mars 2015 : 15h38
-A +A

Dès que l’on a trop de cholestérol, on se voit proposer d’équilibrer son alimentation et de s’investir davantage physiquement. Cette approche par une bonne hygiène de vie est souvent efficace.

Quand elle ne l’est pas, on se voit alors proposer un médicament anticholestérolémiant, le plus souvent une statine.

Évidemment, ce n’est pas une raison pour reprendre ses mauvaises habitudes. Pourtant, il semblerait que c’est ce qui se passe à la longue…

C’est la première fois qu’une équipe de recherche s’intéresse à l’impact à long terme des statines, non pas sur le cholestérol qu’elles diminuent, ou sur l’espérance de vie qu’elles augmentent, mais sur le maintien des bonnes conduites d’hygiène de vie qui contribuent aussi à l’efficacité du traitement.

Un bon suivi des conseils diététiques au début

Dans ce but, ils ont suivi une population de 27 886 adultes américains sous statines, dont les données diététiques et l’indice de masse corporelle (ou IMC) avaient été recueillis dans le cadre de la « National Health and Nutrition Examination Survey » sur une durée de 10 ans, de 1999 à 2010. Ils ont comparé leurs données à celles de personnes qui ne prenaient pas de statines et qui représentaient presque 170 000 sujets.

Il en ressort qu’au début de leur traitement, les participants sous statines consommaient 8 % de calories en moins que ceux qui n’en prenaient pas, dont 10 g/j de lipides en moins. On peut donc supposer qu’ils suivaient bien les conseils de leurs médecins…

Un relâchement notable sur le long terme…

Mais 10 années plus tard, c’est l’inverse qui est observé, ceux sous statines prenant 9,6 % de calories en plus et 14,4 % de graisses en plus. Leur IMC étaient aussi devenus plus élevés d’un kilogramme / m2. Autrement dit, les participants sous statines se seraient « relâchés » et auraient repris les mauvaises habitudes ayant contribué initialement à augmenter leur taux de cholestérol.

Les auteurs supposent que devant les bons résultats obtenus sur leur taux de cholestérol avec leurs statines, ils ont moins ressenti le besoin de suivre les conseils hygiéno-diététiques de leurs médecins… Cette hypothèse est corroborée par deux autres études qui montrent que les patients sous statines se laisseraient progressivement aller à plus de sédentarité.

En conclusion, même si les résultats de cette étude ne sont qu’indicatifs, ils ont l’avantage de nous rappeler l’importance du bon suivi d’une diététique adaptée et d’une activité physique suffisante si l’on présente des risques cardiovasculaires comme trop de cholestérol sanguin.

D’une manière générale, il est toujours bon de bien manger et de bien bouger !

Source : Sugiyama T et al. : Different Time Trends of Caloric and Fat Intake Between Statin Users and Nonusers Among US Adults: Gluttony in the Time of Statins? JAMA Intern Med. 2014 Jul 1 ; 174 (7) : 1038-45.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Août 2014 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 11 Mars 2015 : 15h38
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
La vérité sur le cholestérol et les statines Publié le 21/05/2013 - 07h31

Les statines sont maintenant d’anciens médicaments, pris par des millions d’entre nous, dont votre serviteur, pour se protéger des complications cardiovasculaires et des démences qui menacent ceux dont les facteurs de risque cardiovasculaire sont élevés. Une polémique et un livre, « La...

Le vrai débat des statines Publié le 21/02/2013 - 08h31

Le livre du Pr Philippe Even, La vérité sur le cholestérol, amène des patients à se poser la question de poursuivre ou d’arrêter leur traitement anticholestérol à base de statines. Mais le vrai débat sur les statines n’est pas celui de leur utilité, mais de leur posologie.

Plus d'articles